Debbie Tebbs et Misteur Valaire ce soir au festival Rythmes et courants 2013!

Debbie Tebbs et Misteur Valaire ce soir au festival Rythmes et courants 2013!

Ce soir, les amateurs de performance de musique électronique seront comblés! En effet, en direct du Festival Rythmes et courants 2013, Debbie Tebbs fera l’ouverture du spectacle de Misteur Valaire. En direct de Lavaltrie, cette performance séduira à coup sûr de nombreux fans! Une première collaboration sur scène Comme vous le savez, Debbie Tebbs est une auteure-compositrice-interprète de musique électronique reconnue. Au cours de la dernière année, elle s’est notamment démarquée lors d’Emergenza, concours musical prévu pour les artistes émergents!

Nouvel atelier : maîtrise des techniques de marketing musical

Nouvel atelier : maîtrise des techniques de marketing musical

Ce n’est pas la première fois que l’on vous parle de Marc-André Laporte, fondateur du blogue Donnetamusique.com. En plus d’éditer régulièrement des billets sur les différentes techniques de marketing musical, il a aussi publié quelques livres blancs et même un livre papier sur la question. C’est un expert à ne pas manquer dans le domaine. Dès mardi prochain, à l’occasion des formations de l’ADISQ, il donnera un atelier d’une durée de 4 heures intitulé “Comment maîtriser les principes marketing pour

Flying Lotus : un spectacle envoûtant

Flying Lotus : un spectacle envoûtant

Lundi dernier, le DJ producteur californien Flying Lotus nous a fait l’honneur de venir faire un détour par la SAT (Société des Arts Technologiques). Les gens présents vous le diront tous: ce fût une soirée éclectique et fort intéressante!

Retour sur le lancement d’album de Melodule

Retour sur le lancement d’album de Melodule

Benoît Carreau est une étoile sur la scène électronique. Une étoile montante et non une étoile filante. C’est l’un de nos artistes les plus prometteurs actuellement dans le milieu de la musique électronique a Montréal. En plus de ses multiples projets (dont Akarien et Ghotiitout) c’est l’un de membre du duo Les Limaces. Récemment il a aussi lancé son projet solo sous le nom de Melodule. Mardi dernier, c’était son premier lancement d’album Stumped. Et quel lancement!

Un live de OMNI au Divan Orange!

Un live de OMNI au Divan Orange!

Ce soir, OMNI jouera en direct du Divan Orange! En effet, c’est ce soir le dernier showcase de la saison avant de célébrer, cet été, les 15 ans du MEG Montreal! Et pour l’occasion, il nous réserve toute une performance : un live et rien de moins! D’ailleurs, pour les amateurs de la musique électronique de OMNI, réjouissez-vous : nous l’entendrons également le 28 juillet, toujours dans le cadre du MEG Montreal. Cette année d’ailleurs, la programmation laissera place à

Suggestions de sorties!

Suggestions de sorties!

Cette semaine, le beau temps s’est installé et pour y rester dirait-on! Ce n’est plus qu’une question de temps avant que l’on célèbre l’été! Mais d’ici là, laissez-nous vous faire part de nos suggestions de sorties pour les amateurs de musique électronique. Cette fin de semaine, l’action se passe, entre autre, au Bar à Vinyle, au Salon Daomé et à l’Usine C! Voici donc nos suggestions de sorties pour le week-end! Vendredi, 3 mai 2013 Nearfield :: Aril Brikha &

CONCOURS MELODULE : CDS ET BILLETS À GAGNER!

CONCOURS MELODULE : CDS ET BILLETS À GAGNER!

Nous sommes de retour avec un nouveau concours pour augmenter les fans de la page Facebook d’Onde de Choc! Comme certains d’entre vous le savent déjà, Benoît Carreau (alias Melodule), lancera son premier album (Strumped) le 30 avril prochain. C’est donc une occasion à en pas manquer! À gagner : 2 paires de billets pour le lancement de Melodule et 2 albums autographiés par Benoît Carreau lui-même! Comment réussir à gagner? Eh bien en partageant le concours avec un maximum

Suggestions de sorties

Suggestions de sorties

En fin de semaine, les amateurs de la scène électronique montréalaise auront de quoi s’occuper! Des événements accueillant des artistes locaux et internationaux se tiendront dans divers clubs et salles de la région de Montréal. Du dubstep au deep house, les passionnés de musique électronique et du nightlife montréalais seront servis. Voici donc nos suggestions de sorties pour le week-end! Vendredi, 19 avril 2013 Indecent Xposure – High Society | Le Cabaret Underworld Le Cabaret Underworld, vous connaissez? C’est plutôt

5 raisons de donner sa musique?

Il y a quelque temps, nous avons parlé du livre de Marc-André Laporte, rédigé à partir des articles de son blogue Donnetamusique.com. Sans entrer dans les détails, laissez-nous vous dire que ce livre est un indispensable! Pour le citer, il est loin d’être pour la gratuité ; il est plutôt pour l’élaboration de stratégie permettant aux artistes de faire beaucoup d’argent à long terme. Notre article d’aujourd’hui s’inspire justement de l’un des passages de son livre qui énumère 14 raisons

Suggestions de sorties

Cette fin de semaine nous a réellement ramené des bourrasques de vents froids qui ne manquaient à personne! Toutefois, les événements de cette semaine s’annoncent diversifiés et parfaits pour les fans de musique électronique qui souhaitent oublier cette indésirable chute de neige!Ce week-end, l’action se passe au Belmon, au Club Unity et au Salon Daomé! Bref, voici nos recommandations de sorties! Le vendredi, 12 avril 2013 Poolside [DJ SET] | Le Belmont Poolside est un duo de DJ qui nous

Jimmy Strip : son titre « Funk Sensation », sur Recovery House

Jimmy Strip : son titre « Funk Sensation », sur Recovery House

Image [Article]:
Body [Article]:

Je n’ai pas vu passer la sortir de la pièce Funk Sensation, sur le label Chek In Recordings. La reprise du jour sur la prestigieuse maison de disques Recovery House est donc une belle surprise pour moi.

 » C’est toute une surprise pour moi aussi !, me lance production originale allait se retrouver sur cette compilation  »Recoveristics #38. C’est un beau cadeau pour moi.

Nouveau partenaire TUBBIES à découvrir : Mike Larouche

Nouveau partenaire TUBBIES à découvrir : Mike Larouche

Image [Article]:
Body [Article]:

Voici une nouvelle version de notre chronique qui vous fera découvrir les nouveaux partenaires des TUBBIES (elle remplace Les 10 secrets de…). Pour cette nouvelle mouture, j’ai le plaisir de vous présenter Mike Larouche, résident du Circus.

D’où te vient cette passion pour le DJing ?

Elle remonte à plusieurs années et j’ai eu la chance de performer professionnellement, jusqu’en 2013. Ensuite, il me fallait tout simplement une pause. Je travaillais beaucoup dans l’industrie. Cette pause de 2 ans a été grandement bénéfique. Ça m’a permis de stabiliser ma vie privée et de revenir plus fort que jamais !

Qui est le premier DJ que tu as vu Live ?

C’était mon mentor : DJ Kingdom, dans un événement au Lac-Simon.

Tu as une formation dans une école de musique ou de DJing ?

Non. Disons que j’ai beaucoup appris à l’école de la vie !

Avec quel équipement mixes-tu ?

J’utilise les clés USB et les CDJ. Une façon simple et sécuritaire de travailler.

Quel est ton style musical principal ?

Je dirais que mon style oscille entre le Deep House, le Tech House et le Techno. Tout dépend dans quelle bande je suis au moment de jouer ! (rires)

Un style de musique électronique que tu n’aimes pas ?

Tout ce qui touche de près ou de loin le Dubstep… À chacun son style, c’est vrai. Mais je trouve que celui-ci est tout simplement un manque de respect pour l’industrie de la musique électronique.

Ton plus beau souvenir à titre de DJ ?

Je me souviens de cette prestation à Playa del Carmen, dans le cadre du BPM Music Festival 2016. J’ai eu la chance de jouer dans un party Rooftop, avec Mike Larry, qui m’a invité à jouer dans son propre set. Un beau geste de sa part et vraiment mon meilleur feeling comme DJ !

Si tu n’avais qu’un endroit à choisir au Québec pour mixer un soir, ce serait où ?

Puisque je joue déjà au Circus, un endroit que j’affectionne particulièrement, je te dirais le Piknic Électronik. Jouer devant celle foule, qui danse sous l’Homme de Calder, ça doit être magique !

Un DJ local que tu admires ?

Je trouve que DJ Kingdom et le tandem Monitors proposent toute une Vibe. Ils sont aussi très sociables. Ça contribue grandement à leur image publique.

Un DJ international que tu admires ?

J’aime bien le DJ/producteur Italien Marco Carola, que j’ai rencontré en personne au BPM Music Festival 2016. Il est vraiment à l’écoute de la relève et il ne souhaite qu’une chose : partager sa passion avec les amateurs et autres DJs. De tous les DJs de réputation internationale que j’ai rencontré au Mexique, c’est le seul à m’avoir remercié d’apprécier ainsi son travail.

Quels sont tes projets actuels ?

Je suis chanceux. La carrière reprend sa place, mais de façon plus contrôlable qu’avant. Je serai de retour au Circus, le dimanche 3 juillet. De plus j’aurai la chance de jouer sur la même scène que Stef Agostino devant des milliers de spectateurs, le jeudi 14 juillet prochain, dans le cadre des 78e Régates de Valleyfield. Ça risque d’être très impressionnant ! Aussi, je signe régulièrement des événements privés et corporatifs. Je ne suis pas à plaindre, disons !

Photo : Collection personnelle
(courtoisie de Mike Larouche)

Information et liens : circushd.com / regatesvalleyfield.com
Voir la publicité de Juillet 2016 @ Circus
Voir le Mixcloud de Mike Larouche ici, afin de découvrir sa musique

Tags:
Dissy Pop : rendez-vous ce dimanche au party BBQ Électroniques

Dissy Pop : rendez-vous ce dimanche au party BBQ Électroniques

Image [Article]:
Body [Article]:

Fort du succès du lancement de la compilation MTL JTM, le DJ/producteur Dissy Pop poursuit sur sa lancée.

Le prochain rendez-vous qu’il nous lance, se déroulera ce dimanche 19 juin, sur la terrasse du bar La Grenade, sympathique bar de la rue Ontario Est. Cette fois, Dissy Pop aura le plaisir d’officier dans le cadre de l’événement BBQ Électroniques, un rendez-vous sympa que nous lance le collectif DJMTL, tous les samedis et dimanches de la belle saison estivale.

Beaucoup de plaisir

Le BBQ Électroniques, des grillades au soleil de 15 h à 20 h, de la bonne musique, d’excellents cocktails et bien évidemment, beaucoup de plaisir. Ce dimanche, Dissy Pop aura le plaisir de partager l’affiche de l’événement avec les DJs Monokini San et LeMonk :  » Je vais pouvoir animer la soirée au niveau musicale en mettant une série de chansons qui sauront vous faire bouger tout en gardant le sourire, nous lance un Dissy Pop en grande forme. L’entrée est gratuite.

Rappelons que DJMTL est une équipe à l’avant-garde de DJs, VJs et animateurs qui offre des solutions complètes pour tous vos évènements, partout au Québec.

Photo : Collection personnelle
(courtoisie de Dissy Pop)

Information et liens : Bar La Grenade, via Facebook / djmtl.ca
Voir l’événement Facebook de BBQ Électroniques @ La Grenade
Voir la publicité de BBQ Électroniques @ La Grenade
Visiter le Mixcloud de Dissy Pop ici, afin de découvrir sa musique

Tags:
MightyKat aux Jardins Galemin, gracieuseté du Piknic Electronik !

MightyKat aux Jardins Galemin, gracieuseté du Piknic Electronik !

Image [Article]:
Body [Article]:

Après un fulgurant succès à l’été 2015, l’équipe du Piknic Électronik annonce son retour aux Jardins Gamelin !

C’est ce jeudi 16 juin que vous pourrez danser gratuitement sur les rythmes des DJs Eloïze et MightyKat, de 17 h à 23 h. Cette incursion aux Jardins Gamelin par le Piknic, sera la première d’une série de trois, en 2016.

Retour au parc Jean-Drapeau

Rappelons qu’après la pause obligatoire de dimanche dernier (tape sur les doigts de Dame Nature), le Piknic Électronik sera de retour au parc Jean-Drapeau, de dimanche 12 juin, avec la présence de la DJ/productrice Française Chloé, l’Allemand Till von Sein et le Québécois Erik Faulkner.

Photo : Kitsch Creations
(via le Facebook officiel de MightyKat)

Information et liens : piknicelectronik.com
Voir la publicité di 12 juin @ Piknic Électronik

Tags:
PLAY : David Morales pour la Fête nationale du Québec !

PLAY : David Morales pour la Fête nationale du Québec !

Image [Article]:
Body [Article]:

Petit cachotier ce Ian Key… Croisé sur le plancher de danse du PLAY samedi dernier, il me parle de plusieurs projets, sans me parler de la très grosse soirée qui s’annonce à l’établissement de la rue Sainte-Catherine, le jeudi 23 juin prochain…

Puisque c’est congé le vendredi 24 juin, pour la Fête nationale du Québec, le club PLAY annonce le grand retour de l’illustre vétéran des platines David Morales ! On se souviendra que lors de sa toute première visite à la Saint-Valentin, le DJ/producteur New-Yorkais avait fait salle comble au PLAY, offrant une prestation à la hauteur des attentes des nombreux amateurs. Ce retour risque donc d’être attendu, le 23 juin !

Les nouveaux dimanches Perfect Sundays

Nous apprenions aussi que dès le 12 juin, le PLAY sera ouvert le dimanche soir (22 h à 3 h AM), avec la soirée Perfect Sundays. Si le grand lancement sera signé par l’excellent Stéfane Lippé, nous savons aussi que Ian Key sera en poste le 19 juin, de même que l’ami Reney Love, le dimanche suivant. Une belle occasion de finaliser de beaux week-ends, après une sortie au Piknic Électronik ou encore au Beachclub de Pointe-Calumet.

Rappelons en terminant que la magnifique terrasse du PLAY (l’une des plus belles du Village) est ouverte 7 jours sur 7, offrant une panoplie de délicieux cocktails, de même qu’un service de nourriture. Ça vaut le détour !

Photo : Via le site Internet officiel de David Morales.

Information et liens : playmontreal.club
Voir la publicité de Juin 2016 @ PLAY
Visiter le Soundcloud de David Morales ici, afin de découvrir sa musique

Tags:
Record : 13 591 amateurs, au tout premier Piknic Electronik de la saison !

Record : 13 591 amateurs, au tout premier Piknic Electronik de la saison !

Image [Article]:
Body [Article]:

Avec la grande complicité de Dame Nature, nos amis du Piknic Électronik viennent d’établir un nouveau record d’assistance pour une seule journée.

Je m’en doutais bien. Premièrement, simplement en voyant les prévisions du week-end de MétéoMédia, et aussi le nombre de fous que l’on m’a demandé si j’allais au Piknic le lendemain, alors que nous étions samedi soir, sur le plancher de danse du club PLAY. En tout, 13 591 personnes ont franchi les tourniquets du tout premier dimanche de la saison, le 22 mai dernier.

Près de 19 000 en 2 jours

Dans un communiqué de presse fort positif, Nicolas Cournoyer, directeur général de l’événement, confirme que ce nouveau chiffre surpasse l’ouverture de 2015 et ses 12 000 personnes, de même que la plus grosse soirée connue à Igloofest, l’hiver. Si on ajoute les 5 272 visiteurs de la deuxième journée de lundi (fête des Patriotes), c’est près de 19 000 pikniqueurs qui ont participé à ce méga succès d’ouverture 2016.

Nos amis du Piknic Électronik seront de retour, ce dimanche 29 mai, avec en tête d’affiche le Berlinois Len Faki.

Photo : Vivien Gaumand
(courtoisie du Piknic Électronik)

Information et liens : piknicelectronik.com
Voir la publicité du Piknic Électronik – 29 mai

Tags:
Une 3e scène, pour le premier Piknic de la saison

Une 3e scène, pour le premier Piknic de la saison

Image [Article]:
Body [Article]:

Signe que l’été est vraiment à nos portes, le Beachclub et le Piknic Électronik ouvrent ce week-end.

Et par chance, nous avons droit à une belle fin de semaine de 3 jours ! Mine de rien, le Piknic Électronik lancera sa 14e saison et question de faire plaisir aux nombreux amateurs de l’endroit, les organisateurs décident d’ouvrir une 3e scène sur son site du Parc Jean-Drapeau, pour une journée seulement. Ce dimanche 22 mai, les pikniqueurs auront droit à encore plus de musique !

Dame Nature clémente

Le double Piknic du premier week-end de la saison risque de faire courir les foules, surtout que Dame Nature s’annonce clémente, avec un beau 23 degrés, dimanche et lundi. Plusieurs DJs se relayeront durant les 15 heures de festivités du week-end, dont le Bulgare Kink, les Britanniques Four Tet et Ben Ufo, de même que Monitors, Thomas von Party, Selindion et j’en passe !

Rappelons que pour cette 14e saison, il vous en coûtera 11 $ avant 15 h pour assister au Piknic et 15 $ à partir de 15 h (taxes et frais inclus). De plus, c’est toujours gratuit pour les enfants de 12 ans et moins. Il est aussi possible de vous procurer une passe de saison à 110 $ (80 $ pour les étudiants). Sinon, un nouveau forfait vous est offert, celui de 6 Piknic au choix, pour 60 $. Les billets, passes et forfaits sont disponibles, ICI.

Photo : Miguel Legault
(courtoisie du Piknic Électronik)

Information et liens : piknicelectronik.com

Tags:
Jimmy Strip : « Le Piknic était dans mon  »Bucket List » des endroits où je voulais un jour mixer »

Jimmy Strip : « Le Piknic était dans mon  »Bucket List » des endroits où je voulais un jour mixer »

Image [Article]:
Body [Article]:

Tel que promis, les organisateurs du Piknic Électronik dévoilaient ce mardi, une grande partie de leur programmation 2016. Allons rapidement voir qui se produira cet été, sous le prestigieux Homme de Calder.

Il y a de gros noms. Des artistes qui feront courir les foules, au Parc Jean-Drapeau. Je pense autres à l’Américain Josh Wink (5 juin), l’Allemande Tini (10 juil.), le Britannique Huxley (24 juil.), le Néerlandais San Proper (21 août), la Montréalaise de réputation internationale Misstress Barbara (4 sept.) et le Britannique George FitzGerald (5 sept.), pour ne nommer que ceux-ci.

De bons artistes d’ici

Localement, plusieurs artiste d’ici feront briller leur étoile au Piknic, dont les Monitors (22 mai), Thomas von Party (23 mai), Alicia Hush (5 juin), Mono-Poly (19 juin), ROUX-Soundsystem (19 juin), Slava Bilan (17 juil.), Jesse Zotti (7 août), Hicky & Kalo (7 août), Paolo Rocco (14 août), Pat Boogie (28 août), V.RO (4 sept.), Cassandria Daiva (4 sept.), Lexem (5 sept.) et j’en passe !

Je suis aussi très heureux de voir la présence d’Ohm Hourani – mon coup de cœur du Picknic en 2014 – sur la Scène Vidéotron Mobile - pour le dimanche 18 septembre. J’annonce déjà présent !

Un résident du Circus… fou de joie !

Enfin, quelle belle surprise que d’apprendre que l’ami et DJ/producteur Jimmy Strip partagera les mêmes platines que l’excellente Misstress Barbara, le dimanche 4 septembre, dans le cadre du long week-end de la fête du Travail :  » C’est tellement un grand honneur pour moi de savoir que je vais mixer là, nous lance Jimmy, quelques minutes après le dévoilement de la programmation 2016.  » Sérieux, le Piknic Électronik était dans mon  »Bucket List » des endroits où je voulais un jour mixer à tout prix.

Pour le résident du Circus, l’excitation est à son comble, surtout quand il parle de partager les platines avec Misstress Barbara :  » Je suis l’illustre carrière de cette grande DJ et ce, depuis plusieurs années. Je me souviens de mes premiers  »Bal en Blanc » où elle mixait et me faisait danser ma vie !, termine-t-il.

Photo : Audet Photo
(courtoisie de Jimmy Strip)

Information et liens : piknicelectronik.com
Voir la programmation 2016 du Piknic Électronik
Voir la catalogue Beatport de Jimmy Strip
Visiter le Mixcloud de Jimmy Strip ici, afin de découvrir sa musique

Tags:
AGENDA | MAI 2016

AGENDA | MAI 2016

Crédits gif: Patrick Doyon

Et voilà, c’est l’été et c’est tous les jours la fin de semaine. Piknic Électronik recommence. Fou.

5 mai
6 mai
7 mai
8 mai
12 mai
13 mai
14 mai
18 mai
19 mai
20 mai
21 mai
22 mai
23 mai
24 mai

26 mai

  • Mad Decent w/ Grandtheft @ Newspeak

27 mai
28 mai
29 mai
  • Piknic Électronik #3 @ Piknic Électronik
Piknic Électronik : la programmation 2016 bientôt dévoilée

Piknic Électronik : la programmation 2016 bientôt dévoilée

Image [Article]:
Body [Article]:

Avec l’arrivée du beau temps et des températures plus clémentes, il sera aussi bientôt temps à penser au fameux Piknic Électronik !

Ce que nous savons à date, c’est que le week-end d’ouverture a été fixé les 22 et 23 mai, dans le cadre du long congé de la fête des Patriotes. Aussi, la direction du Piknic Électronik nous annonce que 500 passes de saison seront mises en vente dès ce mardi 3 mai à 11 h, au coût de 75 $. Oui, il faudra être rapide pour profiter de cette belle opportunité (les passes seront disponibles, ICI).

Enfin, la programmation !

Une semaine plus tard (mardi 10 mai), nous aurons droit au dévoilement de la saison 2016 du Piknic Électronik. Là aussi, je connais plusieurs amateurs qui ne tiennent plus en place de connaître l’identité des artistes qui viendront nous faire danser sous L’Homme de Calder !

Plus que jamais, ça sent la belle saison estivale dans la métropole !

Photo : Thibault Buslot Photography
(courtoisie du Piknic Électronik)

Information et liens : piknicelectronik.com

Tags:
DJ Smoke est mort… vive Martell !

DJ Smoke est mort… vive Martell !

Image [Article]:
Body [Article]:

Si vous vouliez une nouvelle qui fesse, vous l’avez ! DJ Smoke, qui a fait la pluie et le beau temps durant des années au défunt Red Lite de Laval est mort… vive Martell !

Nul besoin de vous le cacher, Éric Martel (alias Martell) avait besoin de changement. Un certain regain d’énergie afin de passer à un autre niveau dans sa carrière :  » Il faut d’abord dire qu’il y a trop de DJs Smoke dans cette industrie, me lance Martell, tout sourire.  » Dont un en France et un autre aux États-Unis. Ils performent dans un style Hip Hop alors que moi, je me spécialise maintenant dans l’EDM et le House. Aussi, je souhaitais un changement de nom, pour devenir encore plus professionnel au niveau marketing et artistique.

Une étape à la fois

En fait, DJ Smoke n’est pas encore totalement mort. Il est fort possible qu’Éric le fasse jouer à nouveau à quelques reprises, dans des événements présentés uniquement au Québec, sous le nom de DJ Smoke/Martell, question simplement de bien faire la transition :  » Il y a tellement de trucs à régler, souligne le principal intéressé.  » Je pense au nouveau logo, au nouveau site Internet et à plusieurs projets musicaux. Quand le tout sera à jour, j’aimerais bien reprendre la tournée. Ce ne sont pas les projets qui manquent. Nous y allons toutefois une étape à la fois.

En entrevue, Martell semble bien heureux de me parler de son nouveau Bootleg, disponible via son Soundcloud officiel :  » C’est une version plus EDM de la pièce  »I took a pill in Ibiza » de Mike Posner, ainsi que ma chanson  »Da Krunk », qui fait toujours un malheur sur les planchers de danse. Sinon, vous savez qu’il est possible de voir Martell à l’œuvre tous les week-ends au Café d’Époque à Tremblant, de même que tous les mercredis au Bar O’Max, de Mont-Laurier.

Photo : Benoît Turcotte
(courtoisie d’Éric Martel)

Information et liens : tremblantbar.com / Bar O’Max, via Facebook
Voir le Soundcloud de Martell ici, afin de découvrir sa musique

Tags:
The FunkHäuser : faire du Saguenay, un incontournable de la scène électronique provinciale »

The FunkHäuser : faire du Saguenay, un incontournable de la scène électronique provinciale »

Image [Article]:
Body [Article]:

Depuis la disparition du défunt Infinity Afterhours de Jonquière en 2010, les soirées Underground, où l’on propose le meilleur du House, du Tech-House et du Techno se font rares. Trop rares, même.

Heureusement, le promoteur Jessi Lavallée veille au grain :  » Ça fait tellement longtemps qu’il n’y a pas eu d’événement avec des DJs qui jouent que de l’Underground, que tout est refaire, nous lance le principal intéressé.  » Surtout auprès des jeunes qui n’ont jamais connu les Raves du début des années 2000.

Un incontournable de la scène

Avec son The FunkHäuser Show, Jessi souhaite offrir la chance aux jeunes et au moins jeunes amateurs de musique électronique de découvrir ou de redécouvrir les DJs qui ont le plus marqués le Saguenay−Lac-Saint-Jean, lors des 20 dernières années :  » Je le fais par passion, me confie-t-il.  » Je veux que Saguenay−Lac-Saint-Jean devienne un incontournable de la scène musicale électronique provinciale. Déjà que nous sommes la destination touristique par excellence en été !

Avec The FunkHäuser, rien n’est laissé au hasard. Pour l’artiste, l’ambiance amicale est primordiale pour le succès d’une soirée. Si vous débarquez au The FunkHäuser Show, vous découvrirez une Vibe incroyable, où les amateurs dansent leur vie :  » Je suis aussi très heureux de faire rayonner nos talents régionaux, comme Jim Star de la maison de disques Monique Musique et moi-même, bien évidemment, poursuit le producteur.

Aux côtés de Banging Mark

La prochaine soirée de The FunkHäuser est prévue pour le samedi 2 avril à la discothèque Codebar de Chicoutimi, alors que l’artiste recevra Jim Star et Banging Mark, véritable pionnier des platines de la Vieille Capitale et coorganisateur des populaires soirée Undertek. Le prix du billet a été fixé à 8 $ à la porte.

Photo : Louis-Philippe Chiasson
(courtoisie de Jessi Lavallée)

Suivez les TUBBIES sur Twitter.

Information et liens : Codebar, via Facebook
Voir la publicité du The FunkHäuser Show @ Codebar
Visiter le Mixcloud de The FunkHäuser​ ici, afin de découvrir sa musique

Tags:
Stevie V : 11 belles années de folie au Moomba !

Stevie V : 11 belles années de folie au Moomba !

Image [Article]:
Body [Article]:

Un DJ qui est réside t au même endroit depuis une décennie, on ne voit pas cela à tous les jours. Et c’est pourtant ce que revendique Stevie V, qui cumule 11 belles années de folie au chic Moomba Theater.

Mais il faut dire que l’artiste ne fait pas que tourner sa musique à l’établissement Lavallois. D’abord résident des vendredis à ses débuts, Stevie est rapidement devenu un rouage important du Moomba, acceptant de s’occuper du marketing et même de refaire le site Internet de l’endroit, avec Lion Média. Il lui arrive aussi d’engager des DJs et créer des événements. Tout cela en signant les Jeudis Old School et ouvrant les vendredis Play House pour Stef Agostino et la belle gang de Moomba Rocks. Un homme bien occupé !

Reconnu partout dans le monde

 » J’adore les jeudis, nous confie-t-il.  » Il y a une très bonne ambiance, alors que tout le menu est à 10 $. J’ai la chance d’y jouer mes sons préférés, pendant que les gens apprécient leur repas. Le jeudi, je joue principalement du Hip Hop Old School, du Reggae, RnB, House et de la Pop. Après 23 h, alors que toutes les tables sont nettoyées, je monte le son et la fête commence !

Ce dont Stevie semble le plus fier du Moomba, c’est de son évolution :  » Même après 14 ans, nous parvenons toujours à être actuel, précise le principal intéressé.  » Nous évoluons à chaque jour, en s’adaptant à ce que les gens veulent. Nous ne sommes pas devenus une véritable institution pour tien. Le Moomba est aujourd’hui reconnu partout dans le monde.

Sa propre musique

Stevie V est un travailleur infatigable. À toutes les tâches mentionnées ci-haut, le platiniste travaille toujours ses fameux mixtapes, qu’il propose à quelques reprises durant l’année. Un opus que les amateurs attendent avec impatience et qu’ils peuvent écouter ICI :  » Cette année, je désirais passer à un niveau supérieur, en produisant ma propre musique originale, souligne-t-il.  » Je travaille fort en studio. J’attendais cela depuis longtemps.

De beaux moments à prévoir, avec le tandem Dave Nadz & LeBlanc

De beaux moments à prévoir, avec le tandem Dave Nadz & LeBlanc

Image [Article]:
Body [Article]:

Les beaux projets sont nombreux pour le tandem Dave Nadz & LeBlanc. Tout pour plaire aux deux artistes qui forment l’excellent duo !

Nous savions déjà que Dave Nadz & LeBlanc allait être du méga événement Trance Unity Rave, que présentera Monkey BuzinezZ au Circus, le 4 juin prochain. Dave et Alexandre auront alors le plaisir de partager les platines de la Earth Room, aux côtés de Hollow Earth, JCP, Lars Pedersen, Ross et Sheridan Grout (Ott).

Festival ElectroSurf

Ce que nous apprenions hier, c’est que Dave Nadz & LeBlanc brilleront lors de l’événement TranceSurfing, que présenteront Pure Émotions Productions er Maeva Surf, le vendredi 22 avril prochain. Plusieurs autres DJs seront aussi de la partie, dont PLH, DeMiniak, Seven Ways et Nicolas Lataille, New Hero, Malek & Militana. Un événement qui s’annonce haut en couleur, avec une multitude d’activités pour tous les goûts, au Maeva Surf de Laval et dont une partie des profits seront versés à la Fondation One Drop, de Guy Laliberté. Rappelons que les mêmes organisateurs proposeront la soirée HouseSurfing le lendemain (23 avril), au même endroit. Un véritable festival ElectroSurf, quoi !

Il ne faudrait certes pas oublier l’excellente émission Moments Of Trance que le tandem Dave Nadz & LeBlanc nous propose, tous les 2e et 4e mercredis du mois, de 17 h à 18 h, sur les ondes de Afterhours.FM. Cette même émission est depuis peu disponible en podcast gratuit ICI, via iTunes.

Photo : Jean-François Mongeon
(courtoisie d’Alexandre LeBlanc)

Suivez les TUBBIES sur Twitter.

Information et liens : circushd.com / monkeybuzinezz.com
pureemotionsprod.com / maevasurf.com / onedrop.org
Voir la publicité de Trance Unity Rave @ Circus
Voir la publicité du Festival ElectroSurf @ Maeva Surf
Visiter le Soundcloud du tandem Dave Nadz & LeBlanc ici, afin de découvrir sa musique

Tags:
Vivement le printemps et la renaissance (enfin) du Nightlife !

Vivement le printemps et la renaissance (enfin) du Nightlife !

Image [Article]:
Body [Article]:

Si lors d’une récente sortie dans l’un de vos clubs préférés il vous semblait y avoir moins de gens que vous pensiez, dites-vous que c’est tout à fait normal.

C’est inévitable. Après les grosses célébrations du Nouvel An, la majorité des établissements de la métropole (voire de la province), connaissent une baisse. Une baisse qui fait toujours très mal. Le consommateur se retrouve avec les comptes des Fêtes à payer, sans oublier les factures d’électricité et de chauffage qui sont bien souvent plus élevées que le reste de l’année. Malheureusement, la restauration et l’industrie du Nightlife en payent bien souvent le prix. On a beau inviter de gros DJs, trouver des nouveaux concepts pour attirer les amateurs, plusieurs préfèrent rester chez eux, bien au chaud.

Un signe encourageant

Heureusement pour nos tenanciers de bars, l’hiver tire à sa fin. Même que plusieurs sites nous annoncent que le printemps s’installera rapidement cette année et que lui et l’été risquent d’être plus beaux et plus chauds que lors des dernières années. Enfin un signe encourageant !

Dès l’arrivée du mois de mars, plusieurs établissements annonceront le retour de plusieurs gros noms en ville, sans oublier la Semaine Bal en Blanc, qui y sera présentée à la fin du mois. La tenue de ce festival annonce bien souvent le retour des belles soirées dans les clubs sans oublier, quelques semaines plus tard, du retour des terrasses, du Piknic Électronik et du Beachclub de Pointe-Calumet !

Se dérouiller

D’ici là, prenons sur nous et tentons de sortir de notre hibernation annuelle. Sortons, donnons rendez-vous à des amis pour prendre un verre dans un bon 5 à 7 ou encore, choisissons un chaud plancher de danse qui nous dérouillera. L’idée de finir le tout dans l’un de nos deux Afterhours en ville, n’est pas piquée des vers non plus, pour les amateurs de nuits sans fin, bien évidemment.

Faisons bouger les choses, question d’avoir droit au plus beau printemps possible !

Suivez les TUBBIES sur Twitter.

PARTAGE L’BUS POUR LE PIKNIC MTL

PARTAGE L’BUS POUR LE PIKNIC MTL

Là où t’habites y’a pas de station de métro et tu veux venir faire une petite saucette à Montréal pour l’ouverture du Piknic, le 17 mai prochain ? Share the bus est LA solution pas cher pas cher. Pour aussi peu que 35$ ou moins, avec des départs de Québec, Sherbrooke, Ottawa, Drummondville et Trois-Rivières, on t’amène au Piknic pis on te ramène à la maison le soir-même (ou le lendemain). Pour les ceuzes et celles qui souhaite passer la nuit dans la Gran’ ville, on a des forfaits hébergement qui incluent l’entrée au Piknic. Question de faire d’une pierre 3 coups.

Ça fait que saute dans la bus (comme dirait l’monde de Québec) pis viens nous voir. Le premier Piknic de la saison, c’est épique, manque pas ça !

OPTIONS POUR LA RÉCUPÉRATION DU PASSE DE SAISON

OPTIONS POUR LA RÉCUPÉRATION DU PASSE DE SAISON

Futurs ou actuels détenteurs de passes, bonjour ! Ce message est pour vous et il pourrait vous être très utile. Pour éviter les files d’attente et assurer un service rapide lors du premier Piknic du 17 mai (et les suivants), voici les options qui s’offrent à vous pour la récupération de votre précieux passe :

1. ENVOI PAR LA POSTE (PASSE PRÉVENTE ET RÉGULIER SEULEMENT*)

Pour vous assurer de recevoir votre passe prévente ou régulier par la poste avant le premier événement de la saison, vous devez remplir le formulaire ICI avant le 11 mai à midi. Vous recevrez un courriel de confirmation lorsque l’envoi aura été effectué.

Nous n’effectuons pas d’envoi à l’extérieur du Québec (veuillez vous référer aux autres modes de récupération).

* Le passe étudiant ne peut être envoyé par la poste puisqu’une vérification du statut d’étudiant doit être faite en personne.

2. RÉCUPÉRATION À NOS BUREAUX (POUR TOUS)

Vous pouvez vous présenter à nos bureaux au :
473, St-Joseph Est, Montréal (Québec) H2J 1J8
En face du métro Laurier (sortie St-Joseph)

À ces dates :
Mardi 12, mercredi 13 et jeudi 14 mai 2015 entre 15h et 20h

Vous aurez besoin d’une pièce d’identité. Les étudiants devront de plus fournir une preuve de leur statut (carte étudiante ou horaire pour l’hiver 2015).

Attention travaux : le boulevard St-Joseph est présentement l’hôte d’un chantier de marteaux-piqueurs et camions en tout genre. Nous vous conseillons de venir en métro. Sinon de vous stationner plus loin dans les environs.

3. RÉCUPÉRATION SUR LE SITE DE L’ÉVÉNEMENT à partir du 17 mai

Vous pouvez récupérer votre passe sur le site de l’événement au parc Jean-Drapeau sur présentation d’une carte d’identité (et d’une preuve étudiante pour les passes étudiants). Plusieurs tentes et un bon nombre d’agents d’accueil vous serviront sur place dès le 17 mai sur le parterre à gauche de l’entrée du site.

Tout a été pensé pour que le temps d’attente soit réduit au minimum. Mais pour être certain de ne pas attendre du tout, récupérer son passe à l’avance reste la meilleure option !

Pour toutes questions, veuillez écrire à l’adresse : billetterie@piknicelectronik.com

On se voit le 17 mai sous le Calder, ou avant, selon l’option choisie ;) !

BILLETS EN PRÉVENTE POUR LE PIKNIC #1

BILLETS EN PRÉVENTE POUR LE PIKNIC #1

Belle nouveauté fort accommodante cette année : il est désormais possible de vous procurer votre billet en prévente pour le Piknic, et ce, pour les 22 événements de la saison 2015. Pour accélérer le processus d’admission à l’entrée en économisant au passage quelques dollars puisque ledit billet en prévente est au coût de 13,50$ (au lieu de 15$ à la porte), c’est définitivement l’option à privilégier.

Pour ceux d’entre-vous (vous êtes nombreux !) qui ne se peuvent plus d’attendre que le Piknic double du 17 et 18 mai prochain arrive enfin, on recommande fortement de vous procurer votre billet d’avance. C’est le premier de la saison, il faut en profiter comme il se doit !

Pour toutes les informations complémentaires sur la billetterie, rendez-vous ici.

MISE AU POINT SUR LE SYSTÈME DE PAIEMENT NUMÉRIQUE

MISE AU POINT SUR LE SYSTÈME DE PAIEMENT NUMÉRIQUE

L’an passé en fin de saison, le paiement numérique a fait son entrée au Piknic. Comportant plusieurs avantages pour l’organisation et l’utilisateur, ce système qui est depuis quelques années implanté dans beaucoup de grands événements partout sur la planète, a été mis à l’essai afin tester sa compatibilité avec nos opérations.

Nous avons fait le point en fin de saison, pris du recul, considéré vos nombreux commentaires et, compte tenu des améliorations à apporter pour que l’expérience soit optimale, agréable et fluide, nous avons pris la décision de reporter la mise en place de ce système à une saison ultérieure. Cela ne signifie pas que nous faisons une croix sur cette technologie et qu’elle n’est pas efficace, bien au contraire, mais nous préférons revenir avec une approche pleinement adaptée à notre réalité événementielle. Le paiement numérique ne sera donc pas de retour pour la saison 2015.

Évidemment, ceux qui avaient toujours des dollars Piknic sur leur passe ou bracelet pourront demander leur remboursement. Voici la procédure :

1) Créez ou rendez-vous sur votre compte Intellipay
2) Remplissez le formulaire de remboursement.

Votre solde vous sera alors transféré au maximum 10 jours après votre demande de remboursement.

Si vous éprouvez des difficultés, veuillez communiquer avec Intellitix par téléphone au 514-316-2520 ou via courriel au piknic@intellipay.support (pas de .com à la fin) en leur fournissant les renseignements suivants :

  • Nom et prénom enregistrés.
  • Le numéro alphanumérique du passe ou du bracelet.
  • Quelle est l’action ou le geste que vous posez qui vous cause problème ?
  • Où et quand le problème apparaît-il ? (Lors de l’envoi de courriel ? Lorsque vous essayez de vous enregistrer ?, etc.)
  • Que dit exactement le message d’erreur ?
  • Le numéro de la transaction (le cas échéant)

C’est officiellement le grand retour du p’tit change dans le fond de nos poches. Vous lancerez une couple de piécettes dans le fleuve pour la chance !

AGENDA | MAI 2015

AGENDA | MAI 2015


En espérant que vous avez dormi pour les 4 prochains mois. Joli mois de mai !
1 mai
2 mai
  • Nautiluss, Iron Galaxy @ Bleury
7 mai
8 mai
  • P.Trafford, Solpara @ StereoBar
  • Efdemin @ Stereo
9 mai
  • Brawther, Paolo Rocco @ StereoBar
  • Uner @ Stereo
  • Voyage Funktastique @ Bleury
11 mai
  • FKJ @ Newspeak
13 mai
14 mai
  • Dyed Soundorom, Ostrich @ Salon Daomé
  • Andhim, Nymra & Sofisticated @ Newspeak
15 mai
16 mai
  • M.A.N.D.Y (w/ Philipp), Delano Smith, Jay London @ Stereo
  • Fur Coat, Driss Skali @ StereoBar
  • Machinedrum (live), CRI (Live) @ Newspeak
  • MusicIsMySanctuary @ Bleury
17 mai
  • Mano Le Tough, The Drifter, Mayssam, Gold Diggerz @ Piknic Électronik
  • Black Cofee @ Stereo
  • Skream @ Belmont
18 mai
  • Maya Jane Coles, Heidi, Laura Scavo, Voyage Funktastique @ Piknic Électronik
20 mai
  • Paul Trafford & Friends @ Bleury
21 mai
  • MVO, Bambounou @ Newspeak
  • Lee Burridge, Gab Rhome @ StereoBar
22 mai
  • Pan-Pot @ Stereo
  • KINK, Bordello @ StereoBar
23 mai
  • Ben UFO, Joy Orbison, Midland @ Stereo
  • Bicep, Iron Galaxy @ StereoBar
  • Pender Street Steppers, Francis Oak @ Bleury
24 mai
  • Scuba, South London Ordnance @ Piknic Électronik
  • Robert Dietz @ StereoBar
27 mai
  • Ten Walls, James Holden, Boundary … @ MUTEK // MACM
28 mai
  • Mathew Jonson @ MUTEK // Expérience
  • Dasha Rush, Lumisokea, Atom + Robin Fox, Mika Vainio, Basic House … @ MUTEK // MACM
29 mai
  • Rival Consoles, Kiasmos, John Tejada … @ MUTEK // MACM
  • Andy Stott, Steffi, rrose, Lucy … @ MUTEK // Metropolis
  • Onur Ozer @ Stereo
  • Boomclap @ Blue Dog
  • Steak House w/ Seb Fauteux & Friends @ Bleury
30 mai
  • Anthony Naples, Svengalighost, Patricia, P.Trafford … @ MUTEK // MACM
  • Sherwood & Pinch, Millie & Andrea, DBX, Atom + Tobias, Fumiya Tanaka @ MUTEK // METROPOLIS
  • Rone @ théâtre Fairmont
31 mai
  • My Favorite Robot showcase with SURPRISESSS @ Piknic Électronik
  • Pole, Session Victim, Cobblestone Jazz … @ MUTEK // MACM
FORFAITS HÔTEL + PIKNIC MTL

FORFAITS HÔTEL + PIKNIC MTL

Pour un séjour à Montréal en gang ou en binôme, incluant hébergement et accès au Piknic, on a des options ! Avec un petit ou moyen budget, y’a façon de venir partager un bucket (ou deux), danser toute la journée et rentrer bien sagement après une poutine à la viande fumée. Pour voir ces forfaits touristiques, c’est par ici. Ça fait que… Road trip ?

Piknic Électronik : des gros noms pour la première vague, dont le retour d’Andres Velilla !

Piknic Électronik : des gros noms pour la première vague, dont le retour d’Andres Velilla !

Image [Article]:
Body [Article]:

Tel que prévu, nos amis du Piknic Électronik viennent de dévoiler les artistes de la 1ère vague qui brilleront sur la scène Moog Audio, du 17 mai au 26 juillet prochain.

Plusieurs beaux noms, dont la présence des Heidi (GB), My Favorite Robot, Damian Lazarus (GB), Daniel Bortz (All), Jesse Rose (USA), Maher Daniel, Andres Velilla (populaire résident du Salon Daomé) et bien d’autres !

Retour du MEG

Dans son communiqué officiel, le Piknic Électronik confirme une fois de plus sa collaboration annuelle avec le MEG (26 juillet) dirigée cette fois-ci par le producteur Kill Frenzy (BE), du label Dirtybird.

Bien évidemment, une seconde annonce sera bientôt faite, afin de voir ce que nous réservera le Piknic Électronik, pour les mois d’août et de septembre.

Des billets à l’avance

Pour les billets, aucun changement de prix en 2015. Le Piknic propose toujours un rabais pour les lève-tôt : 10$ (taxes et frais inclus) pour ceux et celles qui arrivent au site avant 15h. À partir de 15h, le coût d’entrée est de 15$ (taxes et frais inclus). À noter qu’il sera désormais possible de vous procurer des billets à l’avance via le réseau Ticketpro, au coût de 13.50$ par billet (taxes et frais inclus).

Vivement l’arrivée de notre  » vrai

TOUTE L’INFO SUR LA BILLETTERIE

TOUTE L’INFO SUR LA BILLETTERIE

Certains en ont été témoins lundi matin : la prévente éclair du  » passe-passe de saison à 70$ s’est passée en un temps record (500 passes envolées en 12 minutes). Il fallait être vite sur le piton ! Mais on vous rassure, d’autres options s’offrent à vous pour accéder au Piknic à prix réduit.

On vous fait une synthèse ci-dessous mais pour TOUS les détails, rendez-vous dans la section billetterie de notre site Web.

Passes de saison réguliers
La meilleure façon de profiter des 22 événements à moins de 5$.
Régulier : 100$ tout inclus
Étudiant : 75$ tout inclus

Don vert : À l’achat du passe, vous pouvez contribuer à notre prochain projet durable.

Billet en pré-vente [Nouveauté]
Il sera désormais possible de se procurer son billet d’avance, en ligne via ticketpro. Entrée rapide pour les détenteurs de eticket !
13,50$ tout inclus

*Recommandé pour le 1er Piknic du 17 mai.

Billet à la porte le jour-même
Comme d’hab !
15$ tout inclus

PROMO 10$ AVANT 15H
C’bin simple : Tu arrives sur le site avant 15h, c’est 10$ pour ton entrée !

Piknic Électronik : dévoilement virtuel de sa 13e saison

Piknic Électronik : dévoilement virtuel de sa 13e saison

Image [Article]:
Body [Article]:

Depuis le début de la présente année, la nouvelle équipe du Beachclub a tellement été active, que j’en avais presque oublié celle du Piknic Électronik !

Sachez que nos amis du parc Jean-Drapeau nous offriront bel et bien une 13e saison, dès le dimanche 17 mai, alliant hédonisme et plusieurs belles découvertes.

Dévoilement virtuel

Vous avez hâte vous aussi de vous retrouver sous L’Homme de Calder ? Sachez que la direction du Piknic Électronik dévoilera une grande partie de sa programmation 2015, ce mercredi 29 avril, à 11 h. Vous pourrez suivre ce dévoilement virtuel Facebook et Twitter, mais aussi en consultant le site des TUBBIES, quelques minutes plus tard.

Photo : Les Beautés me Montréal

Suivez les TUBBIES sur Twitter.

Information et liens : piknicelectronik.com

Tags:
PASSE DE SAISON | PRÉ-VENTE SPÉCIALE DU « PASSE-PASSE » DÈS LUNDI

PASSE DE SAISON | PRÉ-VENTE SPÉCIALE DU « PASSE-PASSE » DÈS LUNDI

Qui dit été, dit Piknic ! Qui dit Piknic, dit  » les passes de saison sont en vente QUAND ?. Pour une 2e année, notre fameux  » passe-passe de type lève-tôt est de retour. Lisez bien ce qui suit pour ne rien manquer !

Le lundi 27 avril dès 11h, une quantité limitée de passes, 500 pour être exact, au coût spécial de 70$ tout inclus seront disponibles sur ticketpro.ca. Un super deal pour profiter du Piknic à petit prix. Et c’est à ce moment-clé qu’on va savoir c’est qui nos vrais fidèles, car on se rappelle que la vague 1 de la programmation ne sera dévoilée que deux jours plus tard… aaaah-HA ! Il faudra être à l’affût car si on se fie à l’année dernière, elles risquent de s’envoler rapidement.

À partir du mercredi 29 avril à 11h (ou avant, si la quantité de passes au prix spécial de 70$ est épuisée), le passe de saison sera disponible au coût de 100$ et le passe étudiant le sera à 75$, tout inclus.

Rendez-vous sur ticketpro.ca pour vous procurer votre précieux passe-passe puis venez profiter du Piknic autant de fois que vous voulez !

Les 10 secrets d’Aurélie Schleger

Les 10 secrets d’Aurélie Schleger

Image [Article]:
Body [Article]:

Dans le cadre de ma chronique  » Les 10 secrets de…, j’ai le plaisir de rencontrer aujourd’hui la DJ Aurélie Schleger.

Ton plat préféré ? J’aime tous les genres de plats. Mais mais mon préféré, reste le rôti de côtes croisées et purée à l’huile de truffes… là je suis comblée ! (rires)

Meilleure émission de télévision ? Facile pour moi : si on jour on devait se transformer en mort-vivant, je serais prête à l’invasion.., The Walking Dead !

Ton film préféré ? J‘ai bien aimé le film de science-fiction Américano-Britannique Inception (2010) pour le visuel et dans quel état d’esprit que le film nous a laissé à la fin.

Ton meilleur groupe musical ? En ce moment, j’écoute beaucoup le groupe Rock Américain The Soft Moon et le groupe Hard Rock Trust quand je suis sur la route. Sinon, New Order et Rammstein, ça passe toujours très bien

Un DJ que tu admires ? Il y en a quelques-uns, mais avec toutes ces technologies qui rendent l’art du mix plus digital, je dirais que le DJ/producteur Allemand Sven Väth reste celui que j’admire le plus. Il reste intègre aux classiques disques vinyles, lors de ses prestations.

Avant d’être DJ, à quelle carrière rêvais-tu ? En fait, de 10 à 18 ans, je jouais de la batterie et je faisais des petits concerts en fin d’année scolaire. Je n’avais pas vraiment d’idée de carrière à l’adolescence, mais je savais que je serais toujours à l’aise sur scène pour donner le beat (sourire)

Un endroit que tu aimerais visiter ? J’aimerais aller en Asie, pour sa richesse culturelle.

Que fais-tu pour décrocher et refaire tes forces ? Quand j’en ai l’occasion, je sors de la ville et je passe du temps avec ceux que j’aime. J’ai aussi un petit côté geek et je joue à des jeux vidéos.

Un établissement où tu aimerais jouer ? Le célèbre Fabrik à Madrid. sérieusement j’y prendrais mon pied ! (gros rires)

Quels sont tes projets actuels ? En semaine, je suis serrurière (oui, oui… serrurière !). Sinon, une fois arrivée à la maison, je travaille sur mes propres compositions que j’intègre dans mes mixes ou je remixe d’autres artistes. Ces deux domaines m’aident à trouver un certain équilibre. Disons que les clés ne me lâcheront jamais ! (gros rires)

Originaire des Alpes Françaises, Aurélie Schleger s’établit au Québec au début des années 1990. Autodidacte, elle perce la scène Techno et remporte plusieurs concours de remixes à l’international.

Une belle évolution

Diplômée du RAC Digital Arts College de Montréal, l’artiste évolue et associe sa musique à des labels comme Elektrotribe Records (Allemagne), Black Leather Records (Colombie) et Atomic Soda Records (France). Sa touche Techno est magique et fait tourner les têtes de 77TM, Splatterpunk, Ruslan Cross, Kaball, Parano & Parker, Datensi, 011 et Love Amongst Ruin.

Depuis 4 ans, Aurélie Schleger collabore avec une certaine Evelyne Drouin, mieux connue sous le pseudonyme DJ Mini. Les deux platinistes produisent des remix pour le Cirque Éloïze, les Jeux du Québec, Le FTA, Fanny Bloom, Bloodie, PLP, Raul Parra, The Chaenge et Cocatrix.

Passage au Piknic Electronik

De fructeux passages au Piknik Electronik (2013), au Velvet, au club Saphir, au Bar Passeport, au défunt Parking Nightclub et j’en passe, font d’Aurélie Schleger une artiste grandement demandée dans la métropole. Et dire que le meilleur reste à venir !

Photo : Charles Dubé
(courtoisie d’Aurélie Schleger)

Suivez les TUBBIES sur Twitter.

Information et liens :
Visitez le Soundcloud officiel d’Aurélie Schleger ici, afin de découvrir sa musique

Tags:
SAISON 2015 | 17 MAI AU 27 SEPTEMBRE

SAISON 2015 | 17 MAI AU 27 SEPTEMBRE

L’été approche à grands pas…Le Piknic aussi! On donne le coup d’envoi de cette 13e édition les 17 et 18 mai prochain avec un programme DOUBLE. Double comme dans deux fois l’fun. C’est la tradition!

À noter également à votre agenda: On dévoile une partie de la prog’ (oui, oui, on se garde des surprises) le 29 avril prochain. Restez à l’affût de notre page Facebook!

En gros, c’bin simple: Buckets, limonade, soleil, amis et bon beats dans un parc près de chez vous, dès le 17 mai. Ça fait que BYE L’HIVER C’TAIT BIN LE FUN. Mais on passe à autre chose mon beau!

SAISON 2015 | 17 MAI AU 20 SEPTEMBRE

SAISON 2015 | 17 MAI AU 20 SEPTEMBRE

L’été approche à grands pas…Le Piknic aussi! On donne le coup d’envoi de cette 13e édition les 17 et 18 mai prochain avec un programme DOUBLE. Double comme dans deux fois l’fun. C’est la tradition!

À noter également à votre agenda: On dévoile une partie de la prog’ (oui, oui, on se garde des surprises) le 29 avril prochain. Restez à l’affût de notre page Facebook!

En gros, c’bin simple: Buckets, limonade, soleil, amis et bon beats dans un parc près de chez vous, dès le 17 mai. Ça fait que BYE L’HIVER C’TAIT BIN LE FUN. Mais on passe à autre chose mon beau!

Dans l’intimité de… Carl Müren

Dans l’intimité de… Carl Müren

Image [Article]:
Body [Article]:

Voici une nouvelle édition de notre chronique Dans l’intimité de… Aujourd’hui, j’ai le plaisir de rencontrer le DJ Carl Müren, populaire résident du Vieux Shack et du Circus.

Ton plus beau souvenir professionnel ? Depuis le temps que je roule ma bosse dans l’industrie, j’ai plusieurs beaux moments qui me viennent en tête. Si l’on pense au plus récent, je te dirais que d’avoir joué et animé le dernier Villa Paradizo devant plus de 60 000 personnes (on s’attendait à 10 000) !

La personne qui t’a plus inspiré ? Je n’ai pas nécessairement un modèle en particulier. Je crois que chaque jour, nous pouvons aller chercher de l’inspiration et ce, n’importe où.

Le plus beau moment de ta vie ? La naissance de mes filles.

Ton plus grand défaut ? La procrastination. La preuve est ici… ça fait un mois que j’aurais dû faire cette entrevue ! (rires)

Tu as des enfants ? Ça serait maudit de dire que je n’en veux pas maintenant ! (gros rires)

Qu’est-ce qui te met hors de toi ? Ça va faire un brin politique mon affaire, mais le système de santé, du solide caca au Québec…

Que fais-tu d’autre que le DJing ? Je suis directeur marketing et promotion du complexe Vieux Shack, à Saint-Jérôme.

De quoi es-tu le plus fier ? Mis à part ma famille, je crois que ma plus belle réussite pour le moment est d’être encore au contrôle musical du Vieux Shack. Avec l’industrie des bars qui est particulièrement difficile et la fermeture de pas loin de 15 « gros clubs » dont 10 sur la Rive-Nord, ça me dit qu’on doit faire quelque chose de bien !

Tu es plus du genre club ou Afterhours ? Je suis chanceux de pourvoir faire les 2 depuis plus de 13 ans. Chaque côté à ses avantages et ses désavantages. Les clubs, ça permet de vivre du métier, l’Afterhours te permet d’expérimenter.

Concrètement, que fais-tu pour encourager les nombreux talents d’ici ? Je ne chie pas dessus sur Facebook ! Non mais sans blague, j’ai beaucoup de messages privés par Facebook et j’essaie de les dirigés du mieux que je peux.

Tu es plus du genre CDs ou clés USB ? USB. Il n’y a rien comme partir 3000 chansons dans ta poche !

L’artiste se dit bien heureux de continuer à garder le navire à flot qu’est le Vieux Shack. De plus, Carl Müren aura la chance d’être de retour au Beachclub pour leur 20e saison, à titre de DJ résident et MC.

Le platiniste sera aussi de retour dans l’équipe de Villa Paradizo, pour une deuxième année (10 et 11 septembre). Dès le 17 avril, la tournée Villa Paradizo fera le tour de la province, débutant au Dagobert de Québec, avec son bon ami Domeno.

Merci Carl, pour ce moment d’intimité.

Photo : Courtoisie de Carl Müren.

Suivez les TUBBIES sur Twitter.

Information et liens : vieuxshack.com | dagobert.ca
Voir la publicité de Villa Paradizo 2015
Voir la publicité du Party de la Saint-Patrick @ Vieux Shack
Visitez le Soundcloud officiel de Carl Müren ici, afin de découvrir sa musique

Tags:
DubVision, Domeno et Mike Robia, en vedette au 4e festival « Rep Your Flag » !

DubVision, Domeno et Mike Robia, en vedette au 4e festival « Rep Your Flag » !

Image [Article]:
Body [Article]:

Ceux et celles qui pleurent encore le fait que le 21e Bal en Blanc ne soit pas présenté au Palais des congrès de Montréal, comme lors des dernières éditions, sachez que vous pourrez faire la fête au populaire établissement Montréalais, le premier jour du printemps.

En effet, l’équipe d’Interstude Montréal débarquera au Palais des congrès, le samedi 21 mars, de 21 h 30 à 3 h AM, afin d’y présenter la 4e édition du festival Rep Your Flag. La belle histoire de cet événement annuel débutait en 2011, alors que les organisateurs proposent une petite fête plus intime, mais surtout avec un thème unique.

De 1 100 convives à 5 000 !

Le succès est tel, que les organisateurs décident d’en faire un festival en novembre 2013, attirant pas moins de 1 100 personnes au Théâtre Telus, de la rue Saint-Denis. Un an plus tard, l’équipe attire 1 700 personnes au New City Gas de Griffintown, avant de casser la baraque à l’Espace Griffintown et au Piknic Électronik en 2014, avec 4 400 amateurs en deux jours. C’est la folie !

Le déménagement au Palais des congrès en mars 2015, en fera un événement beaucoup plus grand, selon le grand manitou du festival. C’est pour cette raison que les organisateurs projettent l’expansion du festival à l’échelle internationale, avec de solides partenariats à Buenos Aires, à Rio de Janeiro, à Santiago, à Mexico et à Paris.

Le tandem Néerlandais DubVision

Le festival Rep Your Flag s’adresse à tous, particulièrement aux étudiants Québécois et Canadiens, mais aussi à plusieurs étudiants de partout dans le monde (18 ans et plus). Bref, le party du 21 mars prochain sera présenté pour les véritables amateurs de bonne musique électronique. C’est pour cette raison que cette année, Jf Brou confiera la musique de son festival à l’électrisant tandem Néerlandais DubVision (à gauche, photo ici haut), de même qu’à notre étoile Domeno (au centre) et au toujours très apprécié Mike Robia (à droite).

Rappelons qu’au festival Rep Your Flag, les jeunes arrivent avec le visage peinturé et surtout, portant le plus grand drapeau de leur pays sur le corps et les épaules (voir de magnifiques photos, ICI). 5 000 amateurs colorés… imaginez le visuel de la salle !

Billets en prévente

Ça vous donne le goût d’assister à cette 4e édition du festival Rep Your Flag ? Sachez que les billets sont disponibles depuis vendredi dernier : les réguliers à 24,36 $ (+ taxes et frais) et les 200 VIP à 52,22 $ (+ taxes et frais). Pour vos billets, cliquez ICI.

Soyez de la fête, le samedi 21 mars, au Palais des congrès !

Photos : DubVision (par Korea Underground) | Domeno (par Tina Picard Photography) | Mike Robia (par Chlöe Owl).

Suivez les TUBBIES sur Twitter.

Information et liens : repyourflagfestival.com | congresmtl.com
Voir la publicité du festival Rep Your Flag 2015

Tags:
Igloofest 2015 : nouveau record de… froid !

Igloofest 2015 : nouveau record de… froid !

Image [Article]:
Body [Article]:

Les terribles froids de l’hiver ne semblent pas avoir perturbé nos amis de l’Igloofest 2015. En tout, l’événement annuel affiche 74 000 visiteurs pour son édition 2015. Ce qui est fort honorable. Si le record d’assistance n’a pas été battu pour cette 9e édition, sachez que les organisateurs nous annoncent un nouveau record, celui de l’édition la plus froide de son histoire !

au long des mois de janvier et février :  » On n’a jamais connu une telle suite de nuits si froides à Igloofest

Dans l’intimité de… Serge Blais, photographe

Dans l’intimité de… Serge Blais, photographe

Image [Article]:
Body [Article]:

Voici une nouvelle édition de notre chronique Dans l’intimité de… Aujourd’hui, j’ai le plaisir de rencontrer Serge Blais, l’un des photographes les plus connus du Nightlife du Village.

Ton plus beau souvenir professionnel ? Mon premier contrat pour une compagnie de marketing, en 2013. C’était un gros party de Noël au Club Soda. Il y avait un groupe invité et ce n’était nul autre que… U2 !!! Très sympa, ce Bono ! (sourire)

La personne qui t’a plus inspiré ? Si tu parles d’un photographe, il y en a pas vraiment… Je te dirais que la majorité m’inspire à leur façon, mais le plus beau compliment qu’on m’a fait à ce jour, aura été de me comparer à Henri Cartier Bresson, rien de moins ! (gros rires)

Le plus beau moment de ta vie ? Je dirais mon voyage à Venise, dans les années 1980. Je venais de découvrir Vivaldi et j’étais nouvellement amoureux.

Ton plus grand défaut ? Je suis impatient.

Tu as des enfants ? Pas à ma connaissance… (rires) J’adore les enfants, mais je n’ai pas assez de patience pour en avoir.

Qu’est-ce qui te met hors de toi ? La bêtise humaine !

Que fais-tu d’autre que la photographie ? Je suis coiffeur depuis presque 30 ans.

De quoi es-tu le plus fier ? Ma vie, car j’ai toujours fait ce dont j’avais envie. J’ai toujours écouté mon coeur.

Tu es plus du genre club ou Afterhours ? Je préfère les Afterhours à cause de l’ambiance et la musique qui est souvent meilleure que dans les bars. Mais en vieillissant, on y va moins souvent… (rires)

Concrètement, que fais-tu pour encourager les nombreux talents d’ici ? Grâce à Facebook, je partage les talents que je découvre. C’est une très belle plateforme pour ça.

Son père et son oncle étant photographes, la photographie a toujours intéressé Serge Blais. Mais sa véritable passion lui viendra dans la quarantaine, en servant de modèle pour Jean-Yves Ahern. Il fera le grand saut à 49 ans, devenant photographe autodidacte. À 50 ans, l’artiste exposait pour la toute première fois, présentant Renaissance.

Nouvelle exposition le 2 mai

À l’emploi du magazine Fugues pour qui il couvre les meilleures soirées du Nightlife dans le Village, Serge Blais exposera pour la 6e fois le 2 mai prochain, au Lounge l’Un et l’Autre, de la rue Amherst. L’artiste de l’objectif sera une fois de plus sur place et proposera des images en noir et blanc de format géant.

Merci Serge, pour ce moment d’intimité.

Photo : Autoportrait de Serge Blais.

Suivez les TUBBIES sur Twitter.

Information et liens : l’un-lautre.com | fugues.com

Tags:
Candela, Kingdom, Turenne, Strip et Cara, parmi les résidents du nouveau DIX71 !

Candela, Kingdom, Turenne, Strip et Cara, parmi les résidents du nouveau DIX71 !

Image [Article]:
Body [Article]:

Avant les Fêtes, plusieurs ne donnaient pas cher de la peau du DIX71. Équipe dysfonctionnelle, trop de chefs et pas assez d’Indiens. Heureusement pour nous, le propriétaire Stéphane Couturier a repris les choses en mains et le voici de nouveau en selle.

Depuis quelques semaines, l’établissement de la Côte du Beaver Hall propose les vendredis Electic Friday, qui rassemble une grande variété de tendances :  » La définition résume assez bien l’idée de ce que nous voulons présenter les vendredis

À NOUS LE MONDE

À NOUS LE MONDE

Le Piknic Électronik poursuit sa lancée à l’international de belle façon! Après le retentissant succès de Piknic Barcelone, voilà que Melbourne connaît un départ tout aussi impressionnant en affichant complet pour ses 3 premiers événements ! Et parce que rien ne peut nous arrêter, la prochaine ville à arborer fièrement la bannière Piknic sera nulle autre que la flamboyante et extravagante Dubaï. Au programme qui vient tout juste d’être annoncé, quatre Piknic sont prévus pour les 28 février, 28 mars, 18 avril et 9 mai, avec des noms bien connus du circuit international dont Midland (GB), Maher Daniel (CA), My Favorite Robot (CA), Patrice Bäumel (NL) pour n’en nommer que quelques-uns.

MELBOURNE – L’alter ego dans l’hémisphère sud.

Comme Montréal, Melbourne est une ville très créative qui aime la bonne bouffe et le bon vin, et qui a un climat imprévisible! Ce n’est pas surprenant que notre concept y soit aussi populaire et attendu. La première édition du Piknic Melbourne, qui compte au total 12 événements, est en voie d’être aussi marquante que celle de Barcelone il y a trois ans. Il nous va bien, le succès !

DUBAÏ – L’hiver, c’est le nouvel été et samedi, c’est le nouveau dimanche.

Après Barcelone et Melbourne, le Piknic de Montréal continue de faire des petits ! Dubaï, on le sait, est une ville pas comme les autres. Et parce que Piknic est une formule qui sait s’adapter aux cultures où elle s’implante, le Piknic à Dubaï aura lieu les samedis et en hiver. Les étés étant plus chauds que chauds dans ce coin du monde, l’hiver est de loin la saison la plus agréable, avec une température moyenne de 25 degrés le jour et rarement un nuage dans le ciel (on les prendrait bien ces hivers nous aussi !). Et si le Piknic a lieu le samedi, c’est simplement pour suivre l’horaire de la plupart des pays de cette partie du monde où le week-end a lieu le vendredi et le samedi, la semaine de travail s’amorçant le dimanche.

Toujours en quête de divertissement de qualité, la jeune communauté d’expatriés de Dubaï est aussi acharnée au travail qu’elle est exigeante envers ses loisirs. Cette demande, combinée à la récente explosion de la scène électronique locale, fait que Piknic arrive à un très bon moment.

Le Piknic Dubaï s’installera dans un lieu bien particulier arborant un vrai de vrai gazon ma-gni-fi-que, d’un vert parfait. Situé dans un quartier en pleine expansion, le Dubaï Sports City est en voie de devenir un des endroits les plus prisés pour tenir des événements musicaux d’envergure.

La programmation, annoncée aujourd’hui, propose plusieurs têtes d’affiches de renommée mondiale : Fairmont (CA), Joachim Pastor (FR), Maher Daniel (CA), MANIK (US), Midland (GB), My Favorite Robot (CA), Patrice Bäumel (NL), Undo (ES). Des artistes locaux viendront, comme à Montréal, compléter la programmation. Suivez le Facebook de l’événement pour tout savoir.

En terminant, il faut mentionner que les Émiratis aiment, paraît-il, beaucoup les records Guinness. Ils ont le plus haut building du monde, l’ascenseur le plus rapide du monde (pratique quand t’as le building le plus haut), et le plus impressionnant de tous: la plus grosse raquette de criquet du monde, qui se trouve, évidemment, là où le Piknic aura lieu ! On est confiants que cette belle démesure saura se transmettre au Piknic là-bas aussi !

Le plan initial d’annoncer 10 nouvelles villes au cours des 5 prochaines années est bien entamé. Cette nouvelle destination devrait être suivie d’autres annonces heureuses d’ici peu. Records à venir, donc.

L’Igloofest réplique à l’Association Québécoise de la vie nocturne

L’Igloofest réplique à l’Association Québécoise de la vie nocturne

Image [Article]:
Body [Article]:

Jeudi, nous publiions un texte sur les récents succès de l’Igloofest 2015, mais aussi sur les critiques de Sandy White, président de l’Association Québécoise de la vie nocturne (à lire ou relire ICI).

Aujourd’hui dans La Presse, Nicolas Cournoyer, directeur général de l’Igloofest et du Piknic Électronik et Martin Roy, président-directeur général du Regroupement des événements majeurs internationaux, répliquent à la missive de Monsieur White, qui s’était exprimé via une lettre ouverte, au quotidien The Gazette.

Lire le texte de La Presse, ICI.

J’aime beaucoup les explications de messieurs Cournoyer et Roy. On voit ici qu’ils connaissent drôlement bien leur dossier. J’ai particulièrement la partie où ils disent :  » Car, faut-il le rappeler, Igloofest ferme ses portes autour de minuit. Qu’est-ce qui empêche les bars de l’Association de profiter par la suite, et jusqu’à trois heures du matin, de la manne de festivaliers qui veulent poursuivre la fête et qui, peut-être, seraient autrement restés confortablement chez eux? N’est-ce pas à ce moment que commence la  »vie nocturne » ?

Vivement 2015 : le retour en force du Nightlife ?

Vivement 2015 : le retour en force du Nightlife ?

Image [Article]:
Body [Article]:

Je suis de retour, après deux semaines d’absence. Ça fait du bien. Beaucoup de bien.

Mais j’avais hâte de venir m’asseoir et de vous parler de la nouvelle année 2015 qui débute à peine. Pourquoi ? Simplement parce que je crois que nous vivrons encore une fois de très beaux moments du côté du Nightlife. La dernière année n’a pas toujours été facile, avouons-le. La fermeture – pourtant annoncée – du Red Lite de Laval et du Complexe Bourbon dans le Village sont des signes que l’était actuel de l’industrie du Nightlife n’est pas toujours reluisant.

Néanmoins, de nouveaux joueurs sont venus mettre du soleil chez nous. Je pense à Evenko et au tout premier festival ÎleSoniq au Parc Jean-Drapeau et à la belle gang du festival Villa Paradizo, sur la rue Crescent. Deux moments forts de la saison estivale 2014, sans oublier les beaux succès du Beach Club de Pointe-Calumet, du festival Divers/Cité, de Fierté Montréal et des belles soirées du New City Gas et de l’Apollon. Des valeurs sûres.

Il ne faudrait certes pas oublier le fameux Bal en Blanc qui a viré le Palais des congrès à l’envers, avec une vingtième édition à couper le souffle. La marche sera donc très haute le dimanche 5 avril prochain, pour le 21e rendez-vous annuel !

Vers 2015

Maintenant, tous les yeux sont tournés vers l’année 2015. Bien sûr, plusieurs questions se posent. À titre d’exemples, est-ce que l’Igloofest 2015 sera-t-il tout aussi majestueux que celui de l’an dernier ? Que nous proposera le Beach Club de Pointe-Calumet pour sa 20e saison (dans 135 jours) ? Même son de cloche du côté du Black & Blue en octobre, qui signera son 25e. Ça se fête en grand des trucs du genre.

J’ai aussi hâte de voir si les deux compétiteurs que sont le (((Stereo))) et le Circus Afterhours pourront garder cette cadence. Car depuis l’arrivée d’Uppercut et de son équipe à la direction générale du Circus, l’établissement Montréalais chauffe souvent les oreilles de son voisin d’en face. Ce dernier, ne se laisse pas toujours faire et sort les dollars pour garder des valeurs sûres comme Danny Tenaglia, Markus Schulz, John Digweed, Victor Calderone, Roger Sanchez, Chus + Ceballos et Nicole Moudaber. Cette dernière sera d’ailleurs en poste au (((Stereo))), le samedi 24 janvier prochain. Salle comble assurée.

De Montréal à Québec

J’ai hâte de voir aussi ce que nous réserveront l’Apollon, le New City Gas, Le Cinq, le Peopl., le DIX71, le Salon Daomé, le Piknic Électronik, le club Unity et les autres. Même chose à Québec avec le Dagobert, le Drague et le Maurice Nightclub. Ce que je souhaite en fait, c’est que le plus grand nombre de DJs d’ici puissent trouver du travail et que notre jeune relève puisse avoir la chance de se faire découvrir. Le tout bien agrémenté de plusieurs visites de DJs internationaux, qui feront courir les foules. Ça met du piquant !

Même chose sur disque

Le travail de nos talentueux producteurs aussi est très attendu. Que nous réserveront les Stéphan Grondin, Etienne Ozborne, Martin Villeneuve, Tone Depth, Uppercut, Alain Jackinsky, Michel Simard, Pascal Mantovani, Tomac, Tomy Villacorta, kärl k-otik et nos amis de chez Vortek Records et Disques La Chapelle, en 2015 ? La marche est haute là aussi et plusieurs grosses pointures de l’industrie attendent avec impatience leurs nouvelles sorties. C’est excitant.

Chose certaine, je suis de retour en poste pour vous parler de tout cela. Rencontrer des DJs d’ici, réaliser de nombreuses entrevues et bien plus. Nous sommes de retour pour vous démontrer que nous serons plus que jamais LA référence du Nightlife au Québec !

Bonne année 2015 !

Photo : ÎleSoniq

Suivez les TUBBIES sur Twitter.

Tags:
Piknic Electronik : après Barcelone, Melbourne !

Piknic Electronik : après Barcelone, Melbourne !

Le Piknic Électronik de Montréal s’exporte.

Après Barcelone, depuis 2012, le concept s’apprête à faire danser… les Australiens ! Le grand baptême est prévu le 11 janvier à Melbourne, et la fête doit se prolonger jusqu’au 29 mars, selon la même formule qu’à Montréal.

Les organisateurs de l’édition australienne ont tout de même eu carte blanche pour donner une couleur locale aux 12 dimanches électro prévus au menu. À l’instar de Montréal (parc Jean-Drapeau) et de Barcelone (parc Montjuïc), le Piknic australien prendra ses quartiers dans un lieu emblématique, à savoir dans la cour de la célèbre Old Melbourne Gaol, un site historique situé au cœur de cette agglomération.

La célèbre Old Melbourne Gaol, où aura lieu le Piknic australien.

Motivée par le succès fracassant de l’édition espagnole, qui a démontré que le Piknic Électronic pouvait s’adapter à des cultures différentes, l’équipe montréalaise lorgne désormais vers d’autres destinations. Son président, Pascal Lefebvre, a d’ailleurs entamé des discussions dans ce sens.  » Notre plan est d’annoncer dix nouvelles villes dans les cinq prochaines années

Local Heroes vol.30 : Dj AnimA

Local Heroes vol.30 : Dj AnimA

Aujourd’hui, on reçoit Dj AnimA, fondateur de l’école DJ School Montréal. Habitué des festivals Eclipe et grand amoureux de la musique au sens large.

Complète la phrase suivante : il était une fois un DJ…

… qui jouait de la guitare dans Bald Vulture, un band punk-rock, et qui fit un jour la découverte de la culture DJ dans les raves underground.

Explique-nous un peu la signification de ton nom de DJ ?

AnimA, je n’ai pas choisi ce nom-là, c’est venu à moi, naturellement ! À l’époque, il y a déja presque 10 ans, mon nom de DJ était « Mr. Animal ». André aka Mr. Bubble organisait un party qui s’appelait Izabella, c’était pour Halloween, en 2005. Quand il m’a montré le flyer, quelques mois avant l’évènement, il m’a dit : « Je suis désolé mais on a fait une erreur, il manque un « L » à la fin de ton nom. » Je lui ai répondu : « C’est parfait comme ca, j’aime le nom, ça sonne bien, Mr. Anima ». L’évènement qui marquait le baptême de mon nouveau nom d’artiste coïncidait avec le jour de ma fête, le 29 octobre, c’était parfaitement synchrone ! Par la suite, j’ai fait des recherches et j’ai compris que Carl Gustave Jung, celui-là même qui nous parle de la théorie de la synchronicité, évoque également l’intéressante théorie de l’anima dans ses ouvrages. Depuis ce temps, je performe sous le nom de DJ AnimA.

Peux-tu te décrire en 5 mots ?

Musicien, voyageur, visionaire, joueur, entrepreneur.

DJ depuis ?

1999.

Raconte-nous ta première gig ?

C’était dans le sous-sol du chanteur de notre band. Il organisait un party pour nos fêtes, qui ont lieu presque en même temps. J’avais décidé d’apporter mes deux Technique Sl 1200 et mon mixer pour faire groover la place et expérimenter un premier DJ set… Je passais du hip-hop, du punk-rock, du metal, et bien sûr de la techno !

Premier disque acheté de référence ?

Metallica (Ride the Lightning), j’étais tellement fan à l’époque où j’ai acheté l’album que je n’avais même pas encore de lecteur pour l’écouter. C’était en 1991, les CD’s commencaient à sortir sur le marché…

Ton style de prédilection ? Et pourquoi ?

C’est très relatif comme question, pour un mélomane comme moi. Cela dépend du moment et de mon état d’âme. Ici, dans nos studios à la DJ School, je peux mixer de tout, mais vraiment de tout ! Par contre, quand je performe devant un public, ce sera souvent, en général, à saveur psychedelic prog, psy-break ou psy-trance. Il m’arrive aussi de présenter des sets ambient, world beat et dub. Quand je spine au 420 radio show, je joue souvent dans le style jungle.

Pourquoi es-tu devenu DJ ?

Pour les filles, le succès et le cash. Malheureusement, cela n’a pas marché ! Je blague bien sûr. Je ne fais pas partie de ceux-là, je suis Dj par pure passion. Mais je me trouve bien drôle, car il y en a beaucoup qui pensent qu’ils seront “in“ s’ils deviennent DJ.

Avant, les DJ’s ne m’inpressionnaient pas du tout (fade in/fade out), je n’aimais pas vraiment sortir dans les discothèques dance, de toute façon. J’étais du genre à faire mes propres compilations, et à faire découvrir de nouveaux groupes à mes amis lors de soirées. À la fin des années 90, j’ai découvert le mouvement « rave ». Beaucoup de bons DJ’s underground m’ont surpris par leur talent. Iznogood est un DJ qui m’a beaucoup influencé. Quand je le voyais à l’œuvre, je m’approchais du DJ booth pour l’observer ! Il m’a montré quelques techniques. Parallèlement, j’aimais beaucoup le style turntablism, qui découle de la culture DJ hip-hop. C’est pas du tout la même approche qu’en techno, y a beaucoup de figures free style, j’adore ça ! J’aimais observer Capital J à l’époque, quand il passait à Montréal. Il mixait de la jungle/DnB. Attention, c’était tout un numéro à voir !

Parle-nous de ton école de DJ ?

J’ai officiellement ouvert l’école DJ School Montréal en 2010. Petit à petit, les plans de cours se sont solidifiés, notre réputation s’est fait connaître, nous sommes maintenant bien établis et reconnus à travers tout le Québec. Nous avons su acquérir une notoriété auprès de différents organismes communautaires, écoles secondaires, SPVM, ville de Montréal, salon de formation professionnel, camps d’été et différents centres jeunesse. Nous avons aussi notre propre radio étudiante (ouistreamradio.ca), nous diffusons ainsi des lives show sur le web chaque semaine. La plupart des étudiants viennent à nos cours par amour et passion pour cet art. Ce qui se traduit par un excellent taux de réussite.

Certains de nos étudiants ont su se démarquer en jouant au Beach Club, au Bal en blanc, au Circus Afterhours, sur la grande scène de l’International des Montgolfières, gagnant de premières places lors d’importantes compétitions pour DJ’s. Certains ont sorti des morceaux sur des compilations en vedette dans les grands magasins HMV, avec des artistes de renom comme Tiësto, Avicci, Fedde Le Grand et Sebastian Ingrosso. D’autres ont aujourd’hui des résidences sur une base régulière, et certains se font même engager pour jouer à l’international. Nous participons à beaucoup d’événements (festival, défilé, parade, bar, club, party, réception, gala, salon, compétition, radio…), ainsi nous laissons la chance à nos finissants de performer devant un beau public. On parle de nous à la radio, sur les ondes FM, à la télévision, dans les journaux, sur le web… Bref, je suis très fier de voir autant d’intéret de la part de la communauté.

Nos enseignants ont tous reçu une formation spéciale et suivent un plan de cours pré-établi par notre organisation. Les professeurs ont un minimum de 10 années d’expérience dans le milieu. Grâce à une étude élaborée et une série d’exercices simples et efficaces, les élèves sont en mesure de présenter leur musique favorite, de manière professionnelle. En 2014, des investisseurs sont venus me rencontrer pour discuter d’un nouveau projet. J’ai donc ouvert, en juin dernier, une division dans la ville de Québec, en partenariat avec Olivier Sagala, un autre passionné. À ce jour, je lui ai revendu mes parts et il s’occupe lui-même de gérer l’école DJ School Québec dans la capitale. J’ai comme projet pour 2015 d’agrandir DJ School Montréal. Je voudrais réaménager nos locaux, approfondir encore plus nos cours, et offrir de nouveaux types de formations. Vous pouvez nous retrouver sur Facebook, YouTube, Twitter, Mix cloud et sur notre site officiel www.djschoolmontreal.ca

Nous sommes partenaires avec Moog Audio, SoloTech, Steve Music, Addison, Rpm, Les Tubbies. Notre institution est reconnue par Ableton Live et Fruity Loops.

Comment as-tu eu l’idée de monter cette école ?

Mes ami(e)s m’ont encouragé à me lancer dans ce nouveau projet, qui occupe maintenant toute ma vie. Je tiens à les remercier pour leur support ! Au début, je faisais cela gratuitement, pour le plaisir. Je montrais à mes amis qui avaient le feu sacré et qui voulaient vraiment apprendre. Après un long voyage en Colombie-Britanique, en 2006, j’ai eu mon premier flash, quand j’ai visité une école pour DJ’s là-bas. Je me suis mis à écrire tout ce que je faisais sur papier, vraiment toutes les techniques. J’ai accumulé plusieurs pages, que je devais organiser et mettre au propre. Entre temps, j’enseignais la guitare, je me suis donc un peu basé sur les méthodes de musique classique pour composer ma propre méthode d’enseignement pour DJ. Je l’appelle la méthode AnimA.

Combien d’étudiants ont complété leur formation ?

Depuis notre ouverture en 2010, je ne sais pas le chiffre exact, mais nous avons facilement plus d’une centaine d’étudiants diplômés qui ont complété la formation complète chez nous.

Qui sont tes étudiants ?

Tout le monde est bienvenu, peu importe les goûts musicaux, l’âge ou le niveau. En général, ce sont des passionnéa de musique électronique ou de hip-hop, des jeunes adultes qui entre 15 et 45 ans en moyenne.

Que proposes-tu comme formation ?

Une formation complète sur le métier de DJ/VJ/MAO. Nous travaillons sur différentes plateformes : CDJ, contrôleur midi, logiciel informatique, et bien sûr la table tournante (vinyle). Au cours des dernières années, l’art du DJing est devenu très en vogue. Plusieurs s’intéressent à cette nouvelle tendance et espèrent un jour être aptes à présenter leur musique de manière professionnelle. Notre organisation est en mesure de répondre à leurs besoins. Notre école a pour mission d’éduquer les futur DJ’s sur différents aspects du sujet, via les plans de cours officiels de chez DJ School Montréal. Les technologies évoluant sans cesse, beaucoup de questions se posent, et nous sommes là pour les démystifier. Nous abordons des sujets comme la rhytmique, l’harmonie, l’histoire du DJing, un voyage à travers les différents styles musicaux, les qualités audio, les fréquences, l’analogue versus le numérique, les techniques du mix et du turntablism, les logiciels informatiques, la réparation d’équipement, la soudure, le marketing, l’aspect juridique, label, agence… bref, tout ce qu’il faut savoir pour faire une carrière.

Qui est ton héros en DJing ?

DJ QBert, j’aime autant sa technique que sa personnalité. Très humble, ce grand champion des DMC ne s’est jamais pris pour un autre ! Mais je tiens à rendre hommage à mon vrai héros, qui nous a quittés très récemment, le 5 novembre dernier. Je veux parler du guitariste gitan Manitas de Plata. Il est mort à 93 ans, après avoir vendu 93 millions d’albums ! Qu’il repose en paix…

Avec quoi tu travailles ?

Le meilleur équipement qui se fait sur le marché : CDJ 2000 Nexus Pioneer, Djm 2000 Pioneer, Rmx 1000 Pioneer, Technic Sl-1200.

Est-ce que tu produis ta musique ? Si oui, avec quel matériel ?

Oui. J’utilise Logic Pro. Je me débrouille aussi avec Ableton Live. Je joue de divers instruments : guitare, oud, ukulele, basse, clavier, mélodica, drum & percussion.

Comment tu perçois ton rôle de DJ ?

Je veux faire vivre une expérience magique à mon auditoire, le faire décrocher de sa routine pour un instant, par un voyage musical unique et éphémère. Je partage exactement la vision de Goa Gill à ce sujet. Voilà ce qu’il dit :  » I began to understand how high you can really take people with music; you can give them a spiritual experience. You can take them to divine places, uplift their consciousness, open them up and give them a transfer of this power. Dance is active meditation, when we dance we go beyond thought, beyond mind, and beyond our own individuality – to become one in the divine ecstasy of union with the cosmic spirit. This is the essence of the trance dance experience. I always said a Goa party is not a disco under the coconut trees, it is an initiation.

Grande première du Piknic Électronik en Australie en janvier 2015

Grande première du Piknic Électronik en Australie en janvier 2015

Le Piknic Électronik de Montréal se réjouit d’annoncer le lancement imminent d’un tout nouveau Piknic sur le circuit mondial dont le décollage est prévu pour le 11 janvier 2015 à Melbourne, en Australie. Créée en collaboration avec Stable Music, cette toute première édition australienne de l’événement est le deuxième satellite du Piknic après celui de Barcelone lancé en 2012. Suivant ses projets de développement international, le Piknic Électronik assure que cette nouvelle destination n’est que la première d’une série à annoncer bientôt.

Destination Melbourne en janvier 2015!

C’est confirmé : du 11 janvier au 29 mars 2015, le Piknic Électronik passe l’hiver dans le sud en s’installant pour une toute première fois à Melbourne, en Australie. Fidèle à ses habitudes, le Piknic a choisi un des endroits les plus emblématiques de la ville pour amarrer ses chapiteaux. Après le parc Jean-Drapeau de Montréal qu’il occupe depuis 2003 et le parc Montjuïc de Barcelone depuis 2012, c’est dans la cour de la célèbre Old Melbourne Gaol que la formule australienne fera danser les dimanches ensoleillés des Melbournais. Magnifique espace vert situé en plein centre-ville, ce site historique est sous la garde bienveillante de la prestigieuse université RMIT qui est également partenaire dans le projet. Au total, cette première édition proposera 12 dimanches où les gens pourront venir découvrir ou partager leur passion pour la musique électronique.

Une recette montréalaise qui peut s’adapter à toutes les épices du monde

À Melbourne, la formule du Piknic demeure la même que l’originale de Montréal mais, comme à Barcelone, l’équipe australienne de Stable Music a eu carte blanche pour donner à l’événement une couleur typiquement locale qui lui conférera sa propre personnalité. Le tout étant toujours fait en liens très étroits avec le département du développement international du Piknic. Et comme le retentissant succès de l’édition catalane l’a démontré en seulement trois ans, le Piknic peut s’apprêter aux goûts de toutes les cultures. Ce tout nouveau deuxième satellite est le premier d’une série à venir. En effet, Pascal Lefebvre, président du Piknic Électronik, se dit  » présentement en pourparlers visant à placer la populaire bannière du Piknic dans plusieurs autres grandes villes sur la planète. Notre plan est d’annoncer 10 nouvelles villes au cours des 5 prochaines années.

Pour tout savoir sur le Piknic @ Melbourne, consultez la page Facebook.

10 idées de fêtes pour ton 31

10 idées de fêtes pour ton 31

Dans moins d’un mois, l’année 2014 ne sera plus qu’un souvenir. Mais avant de tirer un trait sur cette édition, il va falloir célébrer dignement le passage de témoin. Pas toujours facile, pourtant, de faire son choix parmi tous les partys en ville…

À Montréal comme dans d’autres métropoles, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Alors que le compte à rebours a commencé, Camuz.ca a sélectionné dix folles soirées pour démarrer 2015 sur les chapeaux de roue…

1 – Party du Jour de l’An - Société des Arts Technologiques

Le tradtionnel party élecrto de Nouvel An à la SAT verra double puisque 8 DJ’s se produiront dans deux salles. Le line-up, dévoilé tout récemment, comprendra Harvard Bass, Bordello et Thomas Von Party, programmés dans le Dôme, ainsi que Prison Garde, Kyle Kalma, Seb Diamond, VJ Jason Voltaire et Hatchmatik, attendus à l’Espace SAT.

De 22h à 3h.

Évènement Facebook.

2 – Orion – Théâtre Sans Fil

Comme souvent avec les soirées Orion, l’atmosphère promet d’être électronique et psychédélique au Théâtre Sans Fil ! Et comme le cru 2015 a été annoncé comme le dernier événement présenté dans l’histoire de ce lieu, il y a fort à parier que cela fera monter la température d’un cran, voire même de plusieurs. L’évènement concocté par Psychonaut et TechSafari Records respectera ses bonnes vieilles habitudes, avec un line-up qui s’étirera jusqu’à 10h le lendemain. Il faudra arriver en forme !

De 21h30 à 10h.

Évènement Facebook.

3 – Omisoka - Lieu dévoilé 48 heures avant

Les soirées de Nouvel An mitonnées par les Samouraïs des Jungles Urbaines incarnent l’âme festive de Montréal. Un déluge de décibels électro servi par des pointures aux platines. Où ça ? Mystère ! Encore une fois, le concept Omisoka dévoilera le lieu 48 heures avant l’événement. Restez à l’affût !

De 22h à 6h.

Évènement Facebook.

4 – Le Party du Nouvel An – Quais du Vieux Port

Montréal en fêtes vous convie à un party familial et chaleureux qui fera vibrer ses ondes positives au Vieux-Port et sur la place Jacques-Cartier. À partir de 22h30, Alex Nevsky, Les Sœurs Boulay et Bernard Adamus feront patienter le public avant le grand décompte final et le feu d’artifices. Danse et animations au programme. Idéal pour se réchauffer !

À partir de 19h.

Lien de l’évènement.

5 – Party carnavalesque – Bain Mathieu

Si vous aimez vous déguiser, alors vous avez frappé à la bonne porte ! Derrière celle du Bain Mathieu, ce ne sont pas les attractions et autres animations qui manqueront. Le Cirque de Boudoir vous convie à une soirée sulfureuse ! Au programme : des DJ’s, des danseurs et danseuses, mais aussi des spectacles burlesques et d’autres attractions visuelles…

Le 31 décembre, à partir de 21h.

Événement Facebook.

6 – 64Hz & Eresys – Lieu dévoilé 24 heures avant

Le menu sera roboratif et la nuit longue sous les auspices de 64hz et Eresys Producions. Bref, il fera jour quand les 16 DJ’s et 4 VJ’s à l’affiche auront fini de faire déferler leur musique house-techno dans deux salles. Le lieu sera dévoilé 24 heures avant le gros party.

De 22h à 9h dans une salle, et de 0h30 à 7h30 dans l’autre.

Évènement Facebook.

7 – The Goods, Scott C et Andy Williams – Sala Rossa

Les DJ’s résidents Andy Williams et Scott C déverseront leur mélange habituel pour célébrer le passage dans la nouvelle année. Ni entrée ni dessert, juste un plat de résistance copieux, agrémenté de funk, de jazz, de soul, de house et de hip-hop, mais aussi des musiques africaines, latines et brésiliennes. Ambiance et voyage garanti !

À partir de 22h.

Évènement Facebook.

8 – Black Lights NYE – Cabaret Underworld

Du burlesque (avec Karen Juanita et Vanilla Bliss), des musiciens arborant des masques de lutteurs mexicains (la formatio de surf-rock The Blue Demons), des Dj’s (Mathieu Beauséjour et Chris Danger)… C’est un peu tout cela que vous verrez le soir du 31 décembre au Cabaret Underworld. Le plat de résistance sera servi par le groupe montréalais The Brains. Ce trio de zombies enverra sa sauce psychobilly-horror-punk avec l’énergie qu’on lui connaît.

À partir de 21h.

Évènement Facebook.

9 – Party du Jour de l’An – Bar à vinyles Le Bleury

L’atmosphère promet d’être chaude et amicale rue de Bleury ! Le Montrélais Marc Leclair, alias DJ Akufen, sera la tête d’affiche de cette soirée arrosée. Deux autres DJ’s, Alfred Borden (un habitué des Piknics Elektronics) et Lexis l’accompagneront derrière les platines.

De 21h à 3h.

Évènement Facebook.

10 – NYE Soundsystem coalition – lieu communiqué plus tard

Du lourd, du fort, de l’énergique. Voilà un cocktail qui promet ! Il sera servi par trois des plus gros soundsystems de Montréal. Hardtimes, Agricole et Bassix ont uni leur force pour célébrer la nouvelle année en furie, en organisant un gros partys tekno. Côté styles, on promet une belle diversité…

Évènement Facebook.

U2 en juin à Montréal

U2 en juin à Montréal

On vous annonçait hier la venue de Stromae au Centre Bell en septembre prochain. Mais avant cela, il y aura U2.

Bono et sa bande s’y produiront deux soirs, les 12 et 13 juin, dans le cadre de leur tournée Innoncence + Experience, qui les conduira dans 19 villes de la planète.

On se souvient que le groupe avait enflammé le stade spécialement aménagé sur le terrain de l’ancien Hippodrome, en 2011, attirant près 163 000 spectateurs en deux jours.

Récemment, la formation avait suscité la polémique en offfant son 13e album, Songs of Innocence, en téléchargement gratuit aux 500 millions de clients d’iTunes. La controverse avait contraint le leader Bono à présenter ses excuses, reconnaissant une part de mégalomanie dans cette opération marketing.

Les billets pour les concerts montréalais seront mis en ligne dès le lundi 8 décembre sur le site d’evenko. Les membres du fan-club de U2 pourront s’y prendre aujourd’hui et jusqu’à samedi, en allant sur le site U2.com

U2 au Centre Bell, les 12 et 13 juin 2015.

Patrick Giguère (Le Facteur Web) signe le nouveau site de l’Éclipse DIX71

Patrick Giguère (Le Facteur Web) signe le nouveau site de l’Éclipse DIX71

Image [Article]:
Body [Article]:

Le populaire club Éclipse DIX71 est un établissement partenaire des TUBBIES. La firme Le Facteur Web, spécialiste en création de site Web et marketing Internet est elle aussi de nos précieux partenaires. Quand les deux entreprises unissent leurs efforts, ça donne d’excellents résultats !

C’est justement à l’ami  » Patrick travaille très bien et sa firme nous offre ici un travail professionnel de qualité.

John Digweed, Dubfire, Paskal Daze et une pléiade de vedettes à l’Igloofest 2015 !

John Digweed, Dubfire, Paskal Daze et une pléiade de vedettes à l’Igloofest 2015 !

Image [Article]:
Body [Article]:

En cette journée où le grand froid s’installe sur la métropole, la direction de l’Igloofest dévoile la programmation de sa neuvième édition, de quoi nous réchauffer le coeur.

Cette année, l’Igloofest se tiendra durant 4 week-ends, du 16 janvier au 8 février 2015. On parle ici de 12 belles soirées, qui risquent de faire le bonheur de plusieurs amateurs. Ces derniers auront à nouveau rendez-vous sur le quai Jacques-Cartier, du Vieux-Port de Montréal.

Une brillante programmation

Plusieurs grands noms des platines internationales seront des festivités. Je pense ici à John Digweed (GB), Dubfire (USA), Gui Boratto (Brésil), Loco Dice (All), Luciano (Suisse), Oliver Heldens (Pays-Bas) et Paco Osuna (Esp), pour n’en citer que quelques-uns.

Le son de Montréal sera aussi drôlement bien représenté, par une pléiade de DJs dont Paskal Daze, Adam Husa, Jimmy Be, Blond:Ish et MightyKat.

(Voir la programmation complète, ICI).

Billets dès le 10 décembre

Contrairement à son grand frère le Piknic Électronik, l’Igloofest est réservé au 18 ans et plus. Dès janvier, l’‘événement se tiendra désormais du vendredi au dimanche, les 16-17-18. 23-24-25, 30-31 janvier, ainsi que les 1er, 6-7-8 février 2015.

Les billets et les passes pour l’Igloofest 2015 seront disponibles dès le mercredi 10 décembre, dans quelques points de vente et via Imternet (tous les détails, ICI).

Photo : Site officiel de l’Igloofest (de gauche à droite : John Digweed, Dubfire et Paskal Daze)

Suivez les TUBBIES sur Twitter.

Information et liens : igloofest.ca

Tags:
Avec « Bulles, Whisky et Cie », un premier événement officiel pour Yann Latouche au Carnaval de Québec

Avec « Bulles, Whisky et Cie », un premier événement officiel pour Yann Latouche au Carnaval de Québec

Image [Article]:
Body [Article]:

Yann Latouche est l’un des hommes d’affaires pour qui j’ai le plus de respect dans cette industrie. Fier, honnête et généreux, il a toujours su bien gérer ses équipes, alors que tout ce qu’il touche se tourne en succès. Le Dagobert Nightclub en est une preuve et le Carnaval de Québec en sera bientôt une autre.

En poste depuis quelques semaines à titre de Responsable marketing et stratégie événementielle du Carnaval de Québec, Yann Latouche, épicurien dans l’âme, semble très fier d’orchestrer son tout premier événement Bulles, Whisky & Cie. Présenté les 3 et 4 février 2015 à la salle de bal de l’Hôtel Le Concorde de Québec, la soirée proposera plus d’une centaine de produits et cocktails en dégustation, commentés par les experts de l’industrie, le tout dans une ambiance festive, raffinée et conviviale.

La curiosité et le plaisir ne feront qu’un

 » Je suis très excité, car ce sera mon premier bébé événementiel, depuis mon changement de carrière, me lance fièrement Yann, au bout du fil.  » Avec  »Bulles, Whisky et Cie », oubliez les dégustations typiques à saveur trop corporatives. La curiosité et le plaisir ne feront qu’un.

Local Heroes vol.28 :  JONNYBONNYROCK

Local Heroes vol.28 : JONNYBONNYROCK

Aujourd’hui, on reçoit encore un acteur majeur de la scène montréalaise. On vous présente JONNYBONNYROCK, artiste glam spécialisé dans l’électro clash au sens large. On le retrouve un jeudi par mois pour sa célèbre résidence POMPe aux Katakombes. La prochaine aura lieu le jeudi 27 novembre !

Complète la phrase suivante : il était une fois un DJ…

… qui faisait danser les gens jusqu’à ce que mort s’en suive !

Explique-nous un peu la signification de ton nom de DJ ?

JNNBNNRCK, c’est Jonnybonnyrock sans les voyelles, du temps de Master Kraft “MSTRKRFT’“ en 2002 ou 2004, quand j’ai commencé, c’était cool. Maintenant, même Madonna le fait. C’est un peu out ! Jonny bonny rock est venu simplement, car il y a 10 ans, c’était mon surnom, Jonnybonny. Le rock vient préciser que je jouais à la base beaucoup d’indie-rock, de disco, de l’électro-rock… Bref, électroclash…

Peux-tu te décrire en 5 mots ?

Passionné, électrique, ouvert, aventurier, crazy.

Si tu étais un animal, qui serais-tu ?

Un lion.

Dj depuis ?

2006.

Raconte-nous ta première gig dans un club…

DJ pour la soirée F_CKSTAR au troisième étage dans la grande discothèque du complexe SKY, animée par DJ Frigid. C’était vraiment un énorme soundsystem et j’étais très nerveux.

Premier disque acheté de référence ?

The Chemical Brothers – Surrender, ou bien Nine Inch Nails, Closer to God, je ne sais plus.

Ton style de prédilection ? Et pourquoi ?

La musique électronique : house, techno, électro et disco. J’aime bien le côté immersif et planant. J’adore danser aussi, et c’est un peu les styles prédestinés au dancefloor.

Pourquoi es-tu devenu DJ ?

Parce que mes ami(e)s écoutaient de la musique de merde et que j’étais habillé trop cool pour prétendre que j’aimais vraiment ça ! (LOL) Je pense que ça allait de soi.

Vis-tu de ton art ?

Parfois oui. Pas toujours, c’est dur. Il y a des années où je mixais deux fois toutes les semaines. Je pouvais alors vivre de mon art. Maintenant, c’est plus dur, j’ai toujours un autre travail à côté.

Qui est ton héros en DJing ?

J’en ai plusieurs : Tiga, Jeff Mils, Laurent Garnier, Sven Väth, Anthony Rother, DJ Hell, Mini, Mistress Barbara, Nina Kraviz… J’en ai trop.

Avec quoi tu travailles ?

CDs, vinyles autre Traktor, mais c’est rare.

Est-ce que tu produis ta musique ? Si oui, avec quel matériel ?

J’ai quelques ébauches sur Ableton Live, ça viendra.

Comment tu perçois ton rôle de DJ ?

Mettre le party dans la place ! Et aussi transmettre mon amour incontestable pour la bonne musique, pas forcément ce qu’on entend sur les radios commerciales. Je me rappelle quand je faisais de la radio où quand je mixe dans les parcs, c’est un autre ambiance, mais j’adore. L’implication, la promo, l’oganisation, c’est une business !

Les 3 principes à respecter dans le DJing ?

Être à l’écoute des gens.
Mixer en travaillant sa créativité.
Le respect des collaborateurs, c’est une base pour réussir.

En d’autres mots : passion, patience et persévérance.

Des conseils à donner à la génération future de DJ’s ?

Restez humbles et vous-mêmes, c’est un beau métier mais loin d’être facile. Il y a un travail d’équipe, tout le monde est important sur une production.

Où trouves-tu ta musique ?

Les blogues, iTunes, un peu partout en fait, au Vinyl shop, dans les clubs, sur Beat-port.

À notre époque des réseaux sociaux, parle-nous de l’aspect promotionnel du DJ…

À moins d’être une superstar, j’ai rarement vu des DJ’s à Montréal qui n’ont pas touché à l’aspect promotionnel. Et avec les réseaux sociaux parfois, certains/nes nous détestent car on leur envoie beaucoup d’invitations chaque mois. Mais c’est notre métier, et moi je promeus toujours les événements dans lesquels je suis invité.

Prépares-tu tes sets ou bien joues-tu au feeling selon l’humeur du moment ?

Je suis toujours à l’affût de nouveaux sons. C’est un peu la raison pour laquelle mes mixes sont souvent différents, on me l’a souvent dit. Mais j’adore ne pas préparer trop mes sets, chaque fois, c’est un voyage différent, je sens beaucoup les gens dans la salle et je me lance.

J’adore aller vers un univers précis. Parfois, c’est un peu plus immersif. D’autres fois, ça s’en va tout à coup dans un autre direction. J’adore la techno, la house, la disco et le rock. Je suis vraiment le gars qui apporte toujours trop de musique avec moi, pour être prêt si jamais ça va dans une autre direction et que l’on ne s’y attend pas. Il y a toujours un peu de préparations. J’adore mixer avec des vinyles et des CD’s. Aujourd’hui, on voit ça de moins en moins, et je trouve qu’il y a un esprit qui se perd. Justement avec la qualité du format de musique aussi…

Meilleur souvenir de soirée ?

La fin de Fuckstar au Sky Club, où l’on a un peu tout détruit avec Zïlon à la fin, mais ça, c’était la marque de la fin d’une époque. On a vraiment fait tout avec rien. On a ramassé après ça, mais c’était vraiment drôle et les gens ont trouvé ça marrant.

Pire souvenir de soirée ?

Loft party techno : problèmes de sons, problèmes d’équipements, rien ne va et à un moment, une chandelle qui éclairait le boot tombe sur mon vinyle qui joue, et la cire partout dans l’aiguille et sur la table ! Mieux vaut en rire ! Un autre moment où un mec trop intoxiqué fonce carrément dans le DJ boot et là tout s’arrête.

Avec quels artistes es-tu le plus fier d’avoir partagé l’affiche ?

Larry Tee, Robert Ouimet, Mini, Omni, Cherry Cola, Haffenfold, Frigid, Bliss.

Ton top 3 pour un warm-up ?

Metro Area – Miura.
Waldorf – Margot (pour les soirées plus indie).
Kölsch – Goldfisch (Original Mix).

Pour retourner un dancefloor ?

Riva Starr – Bulgarian Chicks.
Kardinal and Lowkey – Jerky Style (Original Mix.)
ZZT (Zombie Nation + Tiga) Zzafrika (Afrojack Rework).

Pour finir une soirée ?

Il y en a vraiment trop !

Angus and Julia Stone – Big Jet Place (Bruno Be Remix).
Floorplan – Never Grow Old (plus la scène techno et house).
Saschienne – Knopfauge (Original Mix) – (Et ça, ça donne le goût de faire l’amour en fin de soirée, non ?)

Pour aider à se réveiller ?

Finnebassen – A long time (Silly Pilly Edit).
Mount Sims – Good Service.
Architecture In Helsinki – Spring 2008 ou  »La harpe indienne », mais ce n’est que disponible en vinyle. Ou encore Hugo Blanco – El Cigarron, avec sa harpe indienne, tout l’album du début à la fin est excellent.

Pour faire l’amour ?

Noir & Haze – Around [Solomun Vox Mix].
Grimes – Oblivion.
The Drums – Days (Trentem

Controverse autour de Paris Hilton et les NRJ DJ Awards : et s’il y avait un « envers de la médaille » ?

Controverse autour de Paris Hilton et les NRJ DJ Awards : et s’il y avait un « envers de la médaille » ?

Image [Article]:
Body [Article]:

Alors qu’une grande partie des gens de l’industrie tire à boulets rouges sur Paris Hilton (elle vient de remporter le prix de Révélation féminine de l’année aux NRJ DJ Awards… lire mon texte ICI), le producteur de disques Sylvain Lachapelle tient un propos différent. Ça porte à réflexion.

 » Les commentaires sur Paris Hilton me font bien rire !

Phenomena | Un dernier pour la route !

Phenomena | Un dernier pour la route !

Phénomena a encore fait mouche. Pendant que Ben Frost envoyait au diable les centaines d’admirateurs amassés à la Sala Rossa, une superbe soirée se tramait 25 mètres plus loin, à la Casa del Popolo.

Encore une fois, deux propositions diamétralement opposées tout en restant dans le genre expérimental. Déjà, l’instrumentation du duo Sarah Albu + Patrick Saint-Denis laisse perplexe : un quintette d’accordéons mécanisés, et le reste n’arrangera rien, puisque la performance qui suivra sera, au bas mot, surréaliste. Loin de placer les accordéons au centre du spectacle, celui-ci doit son efficacité à la mise en scène audacieuse de Sarah Albu. Ce spectacle complètement sauté et à l’absurdité pleinement assumée aura suscité les rires de bon cœur d’une bonne part du public.

Vêtu d’un débardeur à paillettes, d’un veston rouge et d’un chapeau absolument ridicule, Patrick Saint-Denis monte sur scène et entonne un tango des plus sirupeux, solidement épaulé par ses accordéons nasillards. Il est vite rejoint par la soprano Sarah Albu. Déguisée en infirmière, elle lui enfile une chemise à l’envers, lui donnant l’air d’être un patient dans un asile psychiatrique. Ils morcellent un message d’attente téléphonique des services d’urgences et le transforme en chant alambiqué, imitent le bourdonnement d’une guêpe avant de le noyer dans une réverbération qui se transforme en cri primal, elle chante dans du papier d’aluminium et oui, on aura pu voir une infirmière tourner en rond autour d’un patient d’asile et le recouvrir de papier d’aluminium tout en chantant. Mélangeant idées saugrenues, mais évocatrices (les parapluies qui calquent le mouvement des accordéons), chants lyriques, sensibles et kitsch, humour absurde, il est impossible de rendre en mots l’efficacité de Rusty Paillette. Il fallait être là pour comprendre…

Adam Basanta prend la place pour le second numéro. Compositeur émérite et d’une versatilité impressionnante, sa musique est clairement à saveur glitch et live electronics. Avec une guitare électrique et un laptop posés sur une table, il modifie le signal avec quelques pédales d’effets et un impressionnant système de traitement numérique. J’admets qu’il me faut quelques minutes pour prendre le pouls de la pièce. L’effet suscité par le numéro de Rusty Paillette aura pris du temps avant de s’estomper. Malgré cela, il est clair que Basanta donne une performance du tonnerre. Son interaction avec la guitare est claire, son jeu est sensible, ouvrant des possibilités sonores intéressantes pour l’instrument (il faut le faire !) et je ne me choque pas lorsqu’un rythme très electronica embarque. Sa portion plus glitch me séduit moins, et je m’en veux de manquer d’attention à la fin. Comme avec superposition d’Ikeda il y a quelques semaines, c’est dans les derniers instants, alors que la fin est particulièrement intense, au moment où je me dis :  » Wow, c’est beau, que Basanta met un terme à sa performance. Tant pis pour moi.

J’en voudrais plus, mais il faut savoir s’arrêter. En effet, c’était mon dernier concert à Phénomena pour cette année. Après en avoir littéralement mangé pendant une semaine, je peux dire que mon spectacle de clôture aura été digne de son nom, et que mon expérience à Phénomena a été, en un mot, et qu’on m’excuse le calembour atroce, phé — no — mé — nal.

Après 14 ans au Dagobert, Yann Latouche entre au Carnaval de Québec par la grande porte !

Après 14 ans au Dagobert, Yann Latouche entre au Carnaval de Québec par la grande porte !

Image [Article]:
Body [Article]:

Il y a quelques mois, le sympathique Yann Latouche annonçait son départ du Dagobert Nigthclub, après 14 ans de loyaux services. Le Directeur général de la légendaire institution de la Grande-Allée causait alors tout un émoi.

Le grand soir avait lieu à la mi-septembre, lors d’une grande fête bien arrosée au Dagobert. Depuis, l’homme d’affaires avait annoncé sa nouvelle association avec Blackout Design, une firme qui se spécialise en création événementielle et télévisuelle (et bien plus), au coeur de Québec. Mais voilà que depuis quelques jours, Yann nous confirme qu’il occupera désormais le poste de Responsable marketing et stratégie événementielle du Carnaval de Québec !

À la tête de 10 employés

 » Je dois superviser une équipe de 10 employés attitrés aux communications, design et ventes

Martin Gendreau et son ménage à trois

Martin Gendreau et son ménage à trois

Si les animaux de compagnie prennent une place importante dans la vie de bien des gens, c’est aussi le cas de certains musiciens ! CAMUZ.CA, avec sa série  » Tous à poil !

Entrevue exclusive avec le Français Tom Pooks

Entrevue exclusive avec le Français Tom Pooks

Image [Article]:
Body [Article]:

Entrevue exclusive - J’avais hâte d’avoir la chance de rencontrer le DJ/producteur Tom Pooks. Il faillait bien attendre son retour dans la métropole et heureusement pour nous, le Circus Afterhours s’en est occupé.

Originaire de Béziers dans le sud de la France, Tom Pooks découvre la musique électronique en 1992, lors d’une sortie au Rachdingue, le mythique club de Salvador Dali, près de Rosas en Espagne. Quelques années plus tard, de retour d’une virée en Italie avec Francesco Farfa et Joy Kitikonti, il se met à la production et acquiert de plus en plus de maturité.

Après une première sortie sur le label Scandium Records, il est repéré par le groupe Euka House qui lui propose une collaboration qui débouche rapidement sur son premier succès : Talibujoua EP. Sa popularité croissante lui permet de commencer à jouer aux quatre coins de la planète. Mais c’est surtout grâce à la production que Tom Pooks va acquérir une dimension internationale.

Sur les meilleurs labels

La carrière roule rondement et Tom Pooks fonde même sa propre maison de disques Moovment, en 2004. Redoutable producteur, les titres de l’artiste sont gravés sur des labels aussi prestigieux que Intec, Neuton Music, Kompakt, Plastic City, Kling Klong, Tanzbar, et Rationalism.

Parallèlement à son travail en studio, Tom Pooks joue régulièrement aux cotés des plus grands, dans les lieux les plus réputés. Qui ne se souvient pas de sa participation à la prestigieuse soirée Carl Cox & Friends, au Space d’Ibiza, ou encore au festival Kazantip, en Ukraine ?

Le célèbre Family Piknic

Après l’énorme succès de son remix du Britannique Darren Emerson qui retourne les dancefloors du monde entier, Pooks initie le projet Family Piknik à Montpellier en 2012, sous le soleil généreux du Sud de la France. Basé sur le concept de notre Piknic Électronik, l’événement ne cesse d’accroître et recevait même la visite de notre bon vieux Uppercut, l’été dernier.

Tom Pooks et Uppercut se retrouveront le samedi 15 novembre prochain au Circus Afterhours, dans le cadre de la soirée spéciale Family Piknic Résidents :  » Le Circus est un endroit super agréable, souligne d’entrée de jeu, le populaire artiste Français.  » Les conditions techniques pour mixer sont excellentes et le public a toujours été super réceptif et ouvert musicalement.